AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 19/11/2015
Emploi : Chef d'équipe de Torchwood.
MessageSujet: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Sam 20 Fév - 2:27



Jack & Ianto


Éreinté, Ianto se laissa tomber dans le fauteuil de son bureau. La journée n'avait pas été de tout repos, loin de là ; les failles avaient de nouveau fait des siennes, obligeant la petite équipe qu'ils formaient à prévenir les centres d'adaptation et d'identification en quatrième vitesse avant de se rendre sur les lieux pour accueillir ces âmes perdues avec la plus grande attention. L'homme était ensuite resté sur le terrain, avec l'un de ses collègues, pour observer les activités alentours. Les failles laissaient derrière elles un champ magnétique très fort, imprégné de matières encore inconnues pour les machines de leurs laboratoires.
La journée avait ensuite continué à l'hôpital, où un homme avait manifesté l'envie de se rendre utile. Arrivé depuis environ un mois, il avait accepté de passer quelques tests physiques. Les failles ne semblaient causer aucun dommages moteurs ou neurologiques, et c'était une bonne chose. Cependant, il restait bien trop de mystères à résoudre, et cela ne plaisait guère à Ianto qui se retrouvait, une fois encore, pris entre deux sentiments contradictoires. Il souhaitait de tout cœur aider de son mieux, et l'initiative de la mise en place de son équipe de recherche avait été grandement apprécié par le Conseil, il le savait. Cependant que se passerait-il une fois que tout serait rentré dans l'ordre ? Que toutes ces pauvres personnes qui n'avaient de toute évidence rien demander retourneraient dans leurs mondes, dans leurs époques d'origine ? Allait-il, lui, mourir, une seconde fois ? Disparaître ? Ou retournerait-il au 21ème siècle, comme une seconde chance offerte ? Et quand bien-même, qu'allait-il devenir, dans un cas comme dans l'autre ?

Las, Ianto passa ses mains sur son visage. Ces questions ne cessaient de tourner en boucle dès qu'il tentait de se reposer. Pour pallier à cette harassante ritournelle, l'homme essayait donc de ne jamais s'arrêter. En continuel mouvement, il s'activait tant au centre de recherches qu'à l'hôpital, ou qu'au nouveau centre d'adaptation. Les recherches, il tentait des les avancer lui-même durant la nuit, lorsque ses collègues rentraient chez eux pour se reposer. Les semaines s'éternisaient, et l'épuisement le saisissait fatalement par surprise, le forçant à fermer l’œil parfois plusieurs heures. Mais même dans son sommeil, les mauvais rêves le rattrapait inexorablement. Ses heures les plus sombres lui revenaient en mémoire. Lisa. Owen. Toshiko... Jack. Sa mort. Parfois venaient le hanter des peurs irrationnelles ; il se tenait debout, au centre d'effroyables ténèbres, seul. Ou bien il tombait en une chute libre et infinie...

Ianto rouvrit les yeux et se tourna vers l'écran de l'ordinateur, éreinté mais effrayé à l'idée d'aller se coucher. Effrayé à l'idée d'affronter les ténèbres. Effrayé à l'idée de ne pas se réveiller le lendemain matin. Quelques instants, il tenta de réfléchir, mes ses yeux – les traîtres ! – se fermaient tout seul. Il lui fallait un café. L'homme se leva donc, abandonnant sa veste sur le dossier de la chaise, et se dirigea vers l'une des machines à café. Ianto avait toujours adoré le café, sauf celui-ci, sorti tout droit d'un distributeur, au goût amer. Il songeait sérieusement à investir dans une cafetière digne de ce nom... Le gobelet fut rapidement rempli et l'homme s'appuya contre le rebord d'une table. Les locaux n'étaient pas très grands – en tout cas bien moins que ce qu'avait été Torchwood de son vivant... De son autre vivant. Ils travaillaient tous dans un laboratoire principal, à l'aide de deux ordinateurs, et une autre pièce constituait leurs bureaux communs, mais ils s'en accoutumaient fort bien, après tout, l'équipe n'était pas très nombreuse. Un agent de terrain et un chercheur. Le strict minimum : ils ramaient donc énormément, cela allait sans dire.

Suffoquant dans les locaux, Ianto descendit les étages jusqu'à la porte d'entrée du centre de recherches et s'assit sur les marches. Il ne savait pas exactement l'heure, mais il ne pouvait être que très tard. Il passa une main dans ses cheveux, les ébouriffant légèrement et leva la tête vers la lune. Sentir le vent sur son visage le rassurait, d'une certaine mesure. Une assurance de sa propre vitalité. Lentement, il finit son gobelet en grimaçant. Infect. Avant de se redresser lentement, s'apprêtant à retourner à l'intérieur.
Des bruits de pas lui firent cependant tourner la tête, sur le qui-vive à une heure pareille. D'anciennes réflexes. La violence était interdite, dans ce monde – ou en tout cas le meurtre. Mais depuis l'assassinat d'un des habitant, la paranoïa gonflait lentement de jour en jour. Pourtant...

En faisant un mouvement de recul, Ianto faillit trébucher sur les marches et se rattrapa faiblement à l'embrasure de la porte. Il connaissait cette silhouette par cœur bien sûr... Même maintenant. Pourtant le choc le laissa muet. Devait-il dire quelque chose ? Etait-il censé dire quelque chose ? Rêvait-il ? La fatigue ajouté aux battements irréguliers de son cœur embrumait son esprit plus que de mesure. Finalement, il laissa échapper un faible son de sa bouche, presque méconnaissable :

« … Jack ? »

© Starseed

_________________


Dernière édition par Ianto Jones le Dim 24 Avr - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Chef de Torchwood 3...enfin avant
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Sam 20 Fév - 11:21

The life we lived
I
l fallait à tout prix que je me rende utile, je ne pouvais plus continuer à errer comme ça dans la ville à les découverte des lieux. Cela ne faisait que deux jours que j'étais arrivé et déjà mon cerveau fonctionnait à plein régime, des questions dansaient en rond dans ma tête, des questions pour lesquelles je ne trouvais pas de réponse et lorsque je ne trouve pas de réponse à une question, cela me frustre. La première personne que j'avais rencontré en arrivant ici, enfin tout du moins, la première qui ait accepté d'échanger quelques mots avec moi sans s'enfuir en rasant les murs, s'appelait Piper Halliwell et avait été charmante, me renseignant sur la situation, à hauteur des informations qu'elle possédait elle-même, néanmoins, je ne pouvais me contenter de quelques bribes de renseignements, j'avais donc fini par prendre congé et j'étais sorti de son restaurant pour me rendre dans un autre district. En fait, j'étais allé au Centre d'identification, mais je n'y étais pas resté longtemps, une fois que l'on m'avait donné le "kit de bienvenue", j'étais reparti.

A
ujourd'hui, j'avais pris connaissance de ce que contenait ce fameux kit, tout était pensé pour que l'installation ici se fasse dans les meilleurs conditions, c'était bien dans un sens, mais d'un autre côté, c'était également quelque peu effrayant pour la suite du programme, parce que cela voulait dire que nous étions condamnés à vivre ici. Après avoir mis les papiers d'identité et la bourse en lieu sûr, c'est-à-dire sur moi, j'avais consulté la liste des endroits qui recrutaient et j'avais trouvé le travail idéal pour moi. Un poste de chercheur de terrain dans l'équipe Torchwood. Et oui, même ici il y avait Torchwood, je ne serai donc pas trop dépaysé, même si, après avoir dirigé une équipe, cela me fera tout drôle de me retrouver sous les ordres de quelqu'un d'autre. A ce propos, je n'avais même pas regardé le nom du chef d'équipe. Oh peu importe, il fallait d'abord que je trouve où se trouvait le Centre de recherches normales et paranormales. Il était dans le premier District, ainsi donc, je me mis à sa recherche. Rechercher un Centre de Recherche, ça fait un peu redondant, non ?

L
a nuit était déjà bien avancée. Tandis que je marchais, des images du passé me revinrent en tête. Je me souvenais de la première fois où j'avais rencontré chacun de ceux qui avaient fait parti de mon équipe. Toshiko, Owen, Suzy, Gwen...et Ianto. Si j'avais la volonté la d'engager les trois premiers, les deux autres m'ont eu à l'usure. Gwen s'est imposée d'elle-même, résistant au Retcon que nous lui avions administré, pourtant il y avait là une forte dose, mais elle s'était montré plus maligne que nous. Quant à Ianto, son embauche fut assez longue. Tout d'abord il m'aida avec Myfanwy, un ptérodactyle qui ne se nommait pas encore comme ça puisque c'est Ianto lui-même qui la nomma bien plus tard. Ensuite, je le revis à plusieurs reprises, il tentait vraiment tout pour se faire embaucher. Je fini par céder. La seule fois où je l'ai regretté, c'est lorsque j'ai découvert qu'il s'était fait embaucher pour tenter de sauver sa fiancée avec les moyens dont disposait Torchwood, il nous avait trahi et cela m'avait blessé profondément, mais je lui ai tout de même pardonné et ça, par contre, je ne l'ai jamais regretté un seul instant. Et que dire de la suite entre nous ? Les débuts de notre relation furent quelque peu balbutiants, Ianto et moi n'étant pas très doués l'un et l'autre dans la démonstration des sentiments que nous avions l'un pour l'autre et pourtant....pourtant je l'ai aimé Ianto...et je l'aime encore. Je me souviens encore de ce qu'il m'a dit avant de mourir. Il m'a dit que je ne me souviendrais plus de lui, que je l'oublierais. Je lui ai répondu que je ne l'oublierai jamais. Comment le pourrais-je ? Il est un de ceux qui a réussi à toucher mon coeur, il fait parti de moi, non jamais je ne pourrais l'oublier, même dans trois cent ans je me souviendrais encore de cet homme qui faisait des cafés délicieux, qui était vraiment à tomber dans son costume, mais il n'était pas que cela, Ianto était intelligent, dévoué, discret, efficace. Vraiment, Torchwood trois n'aurait jamais réussi ce qu'elle a réussi à faire sans lui, il en était un des maillons essentiel.

C
es souvenirs d'une époque à présent révolue me faisaient sourire avec nostalgie. J'aimais repenser à certains passages, comme le mariage de Rhys et Gwen où la mariée s'était retrouvé enceinte le jour même de son mariage, mais quand je dis enceinte, elle était presque à terme en un jour. Oui, il se passait des choses bizarres lorsque vous travailliez pour Torchwood, mais c'était une habitude à prendre. J'étais perdu dans mes pensées et j'en sorti pour me rendre compte que j'arrivais en vue de l'établissement que je recherchais. Un homme se trouvait sur les marches. Je ne le voyais pas encore très bien, je ne voyais qu'une silhouette, mais à mesure que je me rapprochais, la silhouette se précisait et je fronçais les sourcils, cet homme ressemblait vraiment à...

- Ianto ?

N
on, cela ne pouvait pas être lui ? J’accélérais pourtant le pas. Mon cerveau me disait de me calmer, Ianto était mort dans mes bras, cela ne pouvait pas être lui. Pourtant il m'avait reconnu également, il venait de murmurer mon prénom. Je me stoppais d'un coup puis avançais lentement vers lui, comme s'il risquait de partir à tout instant. Non, je devais rêver. Une fois que je fus devant lui, j'avançais doucement la main vers son visage et la posais dessus en une douce caresse, pour m'assurer qu'il était bien réel. Oui, il était réel, néanmoins, peut-être était-ce le Ianto de ce monde, peut-être était-ce un univers parallèle finalement. Oui, je ne voyais que cette explication. Je replaçais doucement ma main le long de mon corps.

- Je...je ne sais pas si tu es...enfin si tu es vraiment MON Ianto, mais...s'il te plaît, ne me repousse pas.

A
vant qu'il ait eu le temps de comprendre quoi que ce soit, je le serrais dans mes bras, posant ma tête sur son épaule, respirant son odeur. Seigneur, comme cela m'avait manqué. Au bout de quelques minutes, je desserrais mon étreinte, mais je ne lâchais pas Ianto, peu importe qu'il ne soit pas celui que je connaissais, j'avais besoin de ce contact. J'esquissais un petit sourire.

- Désolé, je...j'en avais besoin.
© Starseed

_________________
"I love you" It's hard for me to say those words. But one day I'll arrived ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 19/11/2015
Emploi : Chef d'équipe de Torchwood.
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Sam 20 Fév - 18:20



Jack & Ianto


Ianto regarda Jack s'approcher de lui, silhouette presque diffuse à travers les ombres mais pourtant bien réelle, et tangible. Allait-il disparaître, s'il le touchait ? S'évaporer, avec son sourire habituel, comme une chimère ? Ianto s'était peut-être assoupi... Peut-être rêvait-il, présentement ? La voix de celui qui semblait être son capitaine le tira de ses pensées affolées, et il releva les yeux sur l'homme qui se tenait désormais en face de lui. Près. Trop près. Ianto faillit avoir un mouvement de recul, craintif, lorsque la main s'approcha de son visage, mais il ne parvint qu'à rester parfaitement immobile, la respiration bloquée au fond de sa gorge. Le contact fut chaleureux et bienvenu, comme un éclair provenant du passé. Lorsque ce Jack utopique le prit dans ses bras, Ianto ne put esquisser le moindre geste. En tout cas, pas immédiatement. Il resta immobile un long moment, le cœur battant au fond de sa poitrine, espérant seulement que les secondes deviennent des heures, et les heures des jours entiers. Si c'était vraiment un rêve, qu'il ne s'arrête jamais... Finalement, maladroitement, les bras de Ianto vinrent enserrer le capitaine. Ses doigts s'accrochèrent à sa veste et ne la lâchèrent que difficilement lorsque la trop brève étreinte fut rompue.

Le sourire, enfin, le fit tressaillir. Il s'agissait vraiment de lui. Lentement, Ianto reprit sa respiration, revenant à la vie une nouvelle fois. Il ne parvint pas à lui rendre son sourire, encore trop incertain quant à la véracité de cette scène. Il se contenta donc de le regarder avec une infinie confusion où se mêlait un reflet d'incertitude et de douceur. La silence s'étira entre eux, alors que Ianto cherchait ses mots. Il fallait pourtant qu'il dise quelque chose, n'importe quoi. Mais n'importe quoi ne suffirait pas... L'homme posa sa main sur l'un des bras de Jack, l’enserrant doucement.

« Je... » fut tout d'abord le seul son qui sortit de sa bouche avant qu'il ne se reprenne tout à fait. « Salut, Jack. » souffla-t-il en esquissant, à son tour, un sourire. « C'est bien moi... J-Je crois ? »

Un petit rire nerveux s'échappa de ses lèvres. Il ne savait plus vraiment lui-même qui il était, où il était... Durant ces derniers mois, il avait refusé d'y songer, fermant la porte aux multiples questions qui taraudaient sans cesse son esprit. Mais il allait pourtant devoir y faire face, en même temps qu'il faisait face au capitaine. L'eau avait dû couler sous les ponts depuis sa mort. Il ne savait même pas combien de temps il était resté dans les ténèbres, avant de se « réveiller » devant les portes des Gardiens et de les franchir pour atterrir ici... De nouveau tangible et vivant. Réel. Ou bien était-il devenu comme Owen, un mort-vivant ? Ianto poussa un léger soupir, à peine audible. Jack devait, lui aussi, avoir été pris dans les failles temporelles pour se retrouver ici, en face de lui. N'est-ce pas ? Ianto serra un peu plus son bras dans sa poigne. Il ne voulait pas le voir disparaître.

« Quand es-tu arrivé ? » s'enquit-il avant de se contraindre à le relâcher, afin qu'ils puissent entrer tous les deux dans le centre.

Inutile de s'attarder au dehors. Ianto s'écarta d'un pas pour le laisser passer, sans pour autant détacher son regard de lui. Il devait faire parti des derniers arrivants, une faille qui n'avait pas été détectée par leurs radars. Comme toujours, Jack savait comment faire ses entrées...

« Nous sommes censé surveiller les failles ici, pour récupérer toutes les personnes qui arrivent à cause de l'instabilité temporelle... Certaines nous échappent encore, visiblement. A moins que tu ne puisses venir ici autrement ? »

Ianto lui lança un regard interrogateur. Il savait que Jack possédait une montre, ou en tout cas un bracelet, qui lui permettait certains voyages temporels. Mais si même le Docteur ne parvenait pas à partir, alors il doutait que Jack parviendrait à aller et venir à sa guise. Le Docteur... Jack serait sûrement heureux de le revoir. Si la mémoire de Ianto ne lui faisait pas défaut, Jack avait cherché cette personne plusieurs années durant, avant de le rejoindre pendant un certain temps.
Ianto resta planté dans le couloir, indécis, serrant ses propres mains entre elles, nerveux. Il ne s'était pas attendu à une telle rencontre aussi subitement, n'y était même pas préparé.

« Jack ? … Tu es réel, n'est-ce pas ? » s'enquit-il à nouveau, s'insultant mentalement pour tant de vulnérabilité dans le ton de sa voix. « C'est que... Je ne sais même pas si moi je le suis ? Tu sais... Après tout ce qui s'est passé... » Ianto prit une légère inspiration pour se donner contenance et détourna la tête.

© Starseed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Chef de Torchwood 3...enfin avant
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Dim 21 Fév - 18:39

The life we lived
V
oir des choses inhabituelles était mon quotidien. Seulement voir des gens morts revenir à la vie c'était assez rare, même pour moi. Remarquez, Owen avait fait fort dans son genre. Il était devenu  mort-vivant, avant de mourir complètement moins d'un an après, mais là, le Ianto qui me faisait face était bien vivant, aussi séduisant que dans mes souvenirs, avec le même air perdu et peu sûr de lui que je trouvais si craquant. Seulement tant que ce Ianto là n'avait pas pris la parole, je ne pouvais pas être certain qu'il s'agissait vraiment de MON Ianto et pas de celui de cette dimension, de ce monde, de cette réalité alternative, baptisez cela comme vous voulez. Quoi qu'il en soit, peu importe quel Ianto j'avais devant moi, je devais absolument le serrer contre moi, lui dire à quel point il m'avait manqué. Lui dire que je l'aimais ? Non, je ne suis pas certain de réussir à dire ces mots que pourtant je pensais sincèrement. Oui, j'aimais Ianto, mais j'avais toujours eu du mal à exprimer cet amour, je pensais que les actes avaient plus de poids que les mots et que par les miens j'avais déjà démontré que je l'aimais, mais l'avait-il compris ? Je l'ignorais. Pour l'heure, je le serrais dans mes bras, heureux de retrouver cette sensation si familière dans cet endroit inconnu. Son absence de réaction m'inquiéta un peu, mais cette inquiétude fut remplacé par un petit soupire de soulagement lorsque je senti ses bras se refermer autour de moi.

T
andis que notre étreinte s'était terminée, je ne l'avais pas lâché et d'ailleurs, lui non plus ne m'avait pas lâché. Je plongeais mon regard dans le sien et j'y lu plusieurs sentiments. L'incertitude, une certaine confusion et surtout de la douceur. Oui, Ianto devait être perdu, tout comme moi à dire vrai, mais j'arrivais plus facilement à le dissimuler. Finalement il se décida à poser une main sur mon bras et pris la parole. Je lui souris doucement, un sourire amusé,  mais sans moquerie.

- Ah bon ? Tu n'en es pas certain ?

O
ui, comment le pourrait-il ? Après tout, c'était une expérience étrange que de ressusciter. J'y étais personnellement habitué considérant le nombre de morts par lesquelles j'étais passé, mais lui, c'était la première fois que cela lui arrivait. Savoir que Ianto était vivant me remplissait d'une joie indescriptible, mais était-ce permanent ou bien était-il condamné à rester sur cette planète s'il voulait rester en vie ? Etait-il devenu comme moi, un point fixe dans le temps ? Je l'ignorais vraiment et je n'avais pas envie de tester sa résistance pour voir. J'ai déjà vécu sa mort une fois, je n'ai pas envie de la revivre à nouveau. Son rire m'avait manqué, ce son si mélodieux. Je ne pouvais m'empêcher d'avoir un sourire attendrit. Je sentais la pression de sa main sur mon bras et cela ne me dérangeait pas le moins du monde, cela me prouvait que je ne rêvais pas.

- Je suis arrivé hier.

E
nsuite, nous sommes entrés dans le bâtiment devant lequel j'avais trouvé Ianto. Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres à ses mots.

- Ah mais mon cher Ianto, tu me connais, tu sais que j'aime me distinguer des autres. Plus sérieusement, je ne sais pas encore vraiment ce qu'il s'est passé, j'étais avec Gwen et Rhys à la poursuite d'un Wheevil et pouf, j'ai été aspiré. Je suis tombé sur la tête en arrivant ici. Je me suis dirigé vers le troisième district parce que...et bien je ne savais pas où aller et j'avais faim, là-bas j'y ai trouvé un restaurant tenu par une jeune femme sympathique, Piper Halliwell, je ne sais pas si tu la connais, enfin bref, Piper m'a offert à manger et c'est elle qui m'a expliqué pour la bourse et...enfin tu sais, votre kit de bienvenue. C'était hier et après avoir un peu erré dans la ville et être passé par le centre pour récupérer ce fameux kit, j'en ai pris connaissance et c'est là que j'ai vu qu'ici aussi Torchwood existait, et qu'en plus ils proposaient un poste d'agent de terrain, je pense que je pourrais convenir...tu ne crois pas ?

J
e ponctuais la fin de ma phrase d'un petit clin d'oeil en direction de Ianto. Oui, je pense avoir les aptitudes nécessaires pour être agent de terrain, étant donné que j'ai dirigé Torchwood trois pendant quelques années.

- Oh et d'ailleurs, parlant de Gwen et Rhys, je n'ai pas pu les contacter, mes équipements ne marchent plus ici. Mon bracelet, comme le reste.

E
nsuite, Ianto me demanda si j'étais réel. Seigneur, il y avait tant de vulnérabilité dans sa voix que j'en fus touché. J'eus envie de le serrer dans mes bras et de le protéger contre le reste du monde. Je penchais doucement la tête sur le côté et lui répondis d'une voix empreinte d'une grande douceur.

- Oui Ianto, je suis réel...et d'ailleurs, je vais te le prouver.

D
oucement, je tournais son visage vers moi afin qu'il me fasse face, puis je posais délicatement mes mains de part et d'autres de son visage. Tout aussi délicatement je me saisi de sa bouche et je l'embrassais tendrement. Le goût de ses lèvres....cela m'avait tellement manqué...il m'avait tellement manqué. Mettant fin au baiser, je posais mon front contre celui de Ianto et laissais toujours mes mains sur son visage.

- Je suis là Ianto et maintenant que tu es de nouveau auprès de moi...Je ne te laisserais plus repartir. Je sais que ta résurrection peut t'effrayer et je le comprends parfaitement...Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, où nous sommes, pourquoi tu es en vie, mais concernant ce dernier point, je prend cela comme une bénédiction et je t'aiderai de mon mieux à faire face à tout cela...je te le promets Ianto.  
© Starseed

_________________
"I love you" It's hard for me to say those words. But one day I'll arrived ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 19/11/2015
Emploi : Chef d'équipe de Torchwood.
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Mar 23 Fév - 1:42



Jack & Ianto


Les explications de Jack furent longues et concises tout à la fois. Cela n'était pas gênant, bien au contraire... Entendre le son de sa voix... Ianto ne s'en était pas rendu compte avant, mais cela lui avait grandement manqué. Il connaissait d'ailleurs la Piper Halliwell dont il parlait. Bien sûr, il ne la considérait pas réellement comme une amie – pouvait-il encore en avoir ? –, mais elle avait bon fond. Ianto ne s'était pas confié à elle sur sa mort, mais il savait qu'il pouvait pourtant lui accorder un certain degré de confiance. Il hocha donc la tête aux paroles du capitaine, l'air sérieux. Ce dernier devait, lui aussi, être complètement dérouté, même s'il était plus habitué à tout ça que Ianto ne pourrait jamais l'être. Les voyages dans le temps, dans les mondes, dans les époques... Revenir à la vie. Il s'agissait d'une expérience effrayante, déroutante, et Ianto commençait à mieux le comprendre. S'il s'était déjà montré empathique quant aux trop nombreuses morts de Jack, par le passé, il ne pouvait que mieux se mettre à sa place à présent.

A sa proposition, Ianto ne put empêcher un sourire de venir étirer ses lèvres. Agent de terrain à Torchwood, ici ? Sous ses ordres ? Savait-il seulement qu'il était lui-même chef d'équipe ? Il se retint de le lui annoncer directement, se demandant avec amusement quelle tête il allait faire, lorsqu'il comprendrait. Cela mettait le jeune homme un peu mal à l'aise, d'un certain point de vu, car Jack aimait tout diriger à sa manière, mais cela ne lui ferait pas de mal pour une fois, peut-être ?

Cependant, la situation retomba sur les épaules de Ianto bien trop tôt, et l'amusement fut balayé d'un revers de manche. Sa vulnérabilité l'agaçait, il aurait aimé paraître plus fort. Cela le – les – renvoyait au jour de sa mort... Ianto ne s'en souvenait que par flashs bien distincts. Il n'avait pas souffert, le virus était allé très vite. Trop vite, peut-être... Il se souvenait avoir dit à Jack qu'il l'aimait, et l'avait supplié de ne pas l'oublier... Il ne l'avait visiblement pas fait. Ianto se demanda alors depuis combien de temps il avait rendu l'âme. Des jours ? Des mois ? Des années ? Sûrement pas assez longtemps pour que Gwen et Rhys aient pris leur retraite en tout cas. Rhys... Devait-il en conclure qu'il faisait à présent parti de l'équipe ? Il s'agissait sans doute d'un bon agent. Pas aussi bon que Ianto pour faire les cafés, bien entendu, mais assez organisé pour servir à quelque chose. Courageux, surtout...

La douceur dans la voix de Jack le surprit, l'espace d'un instant, il ne la lui connaissait que très peu. Il ne parlait jamais avec le cœur, surtout avec ses gestes... Les discussions sérieuses qu'ils avaient pu avoir se comptaient sur les doigts d'une main. Les confidences, Ianto n'y avait pas vraiment eu le droit. C'était en grande partie pour cela qu'il avait toujours eu peur de n'être qu'une aventure. Une passade... Quelqu'un de présent dans cette vie, mais remplaçable dans les prochaines. Était-ce le cas ? Et, après tout, n'étaient-ils pas déjà dans cette « autre vie » ?
Le contact de ses mains sur son visage brûla sa peau et le tira de ses pensées. Il le regarda un instant, sans rien dire, alors qu'il déposait ses lèvres sur les siennes. Ianto ferma les yeux, enfin, savourant simplement cet instant éphémère. Son cœur eut stupidement un raté lorsque que l'homme qu'il avait aimé posa son front contre le mien, sans rompre le contact qui les unissait. Ses mots sonnèrent comme une réassurance. Ianto baissa le regard et hocha doucement la tête tandis que ses mains venaient délicatement saisir les avants bras de son interlocuteur, maintenant le contact quelques secondes supplémentaires. Il ferma les yeux, une fois encore, savourant seulement la présence toute entière de Jack auprès de lui.  

« Merci, Jack... souffla-t-il à son intention, Je ne comprends pas non plus comment tout cela est possible, mais, en tout cas, je ne suis pas un cas isolé. D'après ce que nous avons pu observer, des personnes de tout temps, de toutes époques, arrivent ici par des failles temporelles, de la même nature que celle que tu as emprunté pour parvenir ici. »

La conversation prenait une tournure plus professionnelle, plus formelle, si bien que Ianto, à contre cœur, se détacha de Jack, gardant cependant inconsciemment une main agrippée à son bras, et à son manteau. Dieu, qu'il aimait ce manteau... Il lui avait manqué, lui aussi.

« Le phénomène est étudié ici, au centre de recherches... Tu seras sûrement content d'apprendre que ton Docteur s'y trouve. » Ianto lâcha doucement le bras de Jack et fit volte face pour l'amener dans les bureaux. Il s'était exprimé de la manière la plus neutre qui soit, mais il n'avait jamais pu s'empêcher d'en vouloir au Docteur, pour diverses raisons. « Voilà, c'est ici que sont les bureaux de Torchwood ! C'est un peu différent de ce que nous avons pu connaître, au Hub, mais... Eh bien, je suppose que ça fait quand même l'affaire, pas vrai ? » Il se retourna vers Jack et lui sourit. « Alors comme ça tu penses que tu accepterais d'être sous les ordres de quelqu'un d'autre ? »

Ianto croisa les bras sur sa poitrine, légèrement moqueur avant d'attraper un badge magnétique, pour les différents accès, et de le lui lancer.

« Dans ce cas, bienvenue dans l'équipe, monsieur ! … Il faut venir tous les jours pour neuf heures, au grand maximum, comme nous n'avons pas vraiment de visites extraterrestres nous travaillons sur le phénomène des failles sur le terrain et tentons de les localiser pour réceptionner les nouveaux arrivants. »

Ianto ne l'avait pas dit directement, mais Jack était loin d'être quelqu'un de stupide, il comprendrait de lui-même qui dirigeait ce Torchwood-ci. Le jeune homme décroisa les bras et lui désigna un bureau libre d'un signe de la tête, lui indiquant où il pourrait travailler dans les jours qui suivraient. Tout cela était aussi abrupte pour lui que pour Jack, certainement... Il fallait pourtant parvenir à s'adapter. Ianto s'assit sur le coin dudit bureau et lança au capitaine un regard où se mélangeaient beaucoup trop d'émotions. Amusement, soulagement, joie, incertitude. Principalement de la confusion, encore.

« Tu... Tu sais depuis combien de temps je suis mort, au fait ? Enfin, je veux dire... Ça fait longtemps ? » Comme il était étrange de parler de sa propre mort. « Que s'est-il passé, finalement, avec les 456... Et tout le reste ? »

Spoiler:
 
©️ Starseed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Chef de Torchwood 3...enfin avant
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Mer 24 Fév - 11:35

The life we lived
L
ors de mes différentes morts, à l'époque de Torchwood trois, Ianto était souvent la première personne que je voyais à mon réveil, enfin ce fut le cas à partir du moment où tous furent au courant de ma "particularité" et je dois avouer que cela faisait du bien de ne pas être seul lorsque je reprenais connaissance, c'est très brutal lorsque je ressuscite. Une seule fois cependant ce ne fut pas son visage que je vis, mais celui de Gwen. Il faut dire qu'à ce moment-là, étant donné le monstre que je venais d'affronter, toute mon équipe pensait que je ne m'en relèverais pas. Gwen n'avait pas perdu espoir et elle était resté à mes côtés, veillant mon corps pendant des jours entiers. J'aime beaucoup Gwen, mais pas au point que tout le monde se l'imagine, c'est une excellente amie, c'est tout. Tout le monde pense que je suis amoureux de Gwen Cooper, mais il n'en est rien. Il est vrai que je l'ai dragué, mais je fais cela avec tout le monde et puis je ne pensais pas qu'un jour Ianto pouvait tomber amoureux de moi. D'ailleurs, à partir du moment où notre relation pris un tournant plus sérieux, j'ai arrêté de draguer tout ce qui bougeait, je ne voulais pas gâcher ce qui naissait doucement entre Ianto et moi

T
andis que nous étions l'un en face de l'autre, je me fis la réflexion que je ne savais toujours pas qui était le dirigeant de Torchwood ici mais j'avais tellement plus important à savoir. J'espérais seulement que je réussirais à m'entendre avec mon chef. Je dois dire que j'avais un peu perdu l'habitude de me faire diriger, mais peut-être qu'il acceptera de me laisser certaines libertés. Enfin, je verrais bien.

E
nfin Ianto était de nouveau dans mes bras, enfin je pouvais l'embrasser, caresser son visage pour m'assurer que je ne rêvais pas et je ne m'en privais pas. J'esquissais un petit sourire.

- Ne t'en fais pas, je suis certain que nous finirons par trouver ce qu'il se passe

E
nsuite Ianto me lâcha le bras. C'était dommage, je voulais encore ressentir son touché sur moi; mais je me fis la promesse que ce ne serait pas la dernière fois que je ressentirais sa peau contre la mienne. Il m'expliqua que leur activité ici consistait principalement en l'étude du phénomène qui entraînait le débarquement de plusieurs sortes de personnes et il mentionna le Docteur. Un sourire attendrit se dessina sur mes lèvres. Je serais heureux de le revoir naturellement, mais le Docteur faisait partie de mon passé, un passé révolu, néanmoins je conserverais toujours une certaine tendresse pour lui.

- Ah bon, le Docteur est là aussi ? Je serais content de le revoir, en effet.

I
anto me montra les locaux. Je hochais positivement la tête et haussais les épaules à sa question.

- Et bien disons que je ne suis pas chez moi ici, je ne peux donc pas débarquer comme ça et vouloir tout contrôler. J'espère juste que je m'entendrais bien avec le dirigeant.

I
e anto me lança ensuite un badge et me souhaita la bienvenue, il m'expliqua les horaires, enfin toutes sortes de choses nécessaires lorsque l'on travaillait ici. Je fronçais les sourcils, est-ce que cela signifiait que…non….impossible. J'ouvris la bouche et la refermais, le temps que l'information que je venais de réaliser monte jusqu'à mon cerveau.

- Tu veux dire que…c'est toi mon chef ?

J
e crois que même dans mes rêves les plus fous, je n'aurais pas pu imaginer cela. Ceci étant, Ianto le méritait, je connaissais sa valeur et j'étais vraiment heureux que quelqu'un lui ait fait confiance au point de lui confier la direction d'une équipe, il en était très capable. Une fois la surprise passée, un sourire franc et sincère pris place sur mon visage.

- C'est formidable, je savais que tu en avais les capacités, je suis content qu'on t'ai donné ta chance. Humm…Il va falloir que je me tienne à carreaux alors si je ne veux pas me faire punir par mon chef

J
'avais appuyé la fin de ma phrase par un petit clin d'œil. Quoi ? Ianto était habitué à mes allusions graveleuses, et puis je ne trouvais pas l'idée d'être puni par lui si déplaisante que cela, bien au contraire, je ferai presque une bêtise rien que pour ça. Il me désigna ce qui sera mon bureau et je le regardais s'assoir sur le bord du bureau. Cette simple posture fit remonter en moi quelques souvenirs très agréables de soirées que nous passions au Hub tous les deux.

L
e regard que Ianto me lança ensuite était un maelström d'émotions, mais sa question me serra le cœur, repenser à sa mort était encore très douloureux pour moi.

- Et bien cela fait presque deux ans maintenant que…enfin que cela s'est passé.

N
on je ne lui dirais pas le nombre de jours exact, oui je le connaissais, mais je ne voulais pas qu'il sache que j'en tenais un compte précis, Seigneur, qu'est-ce que je pouvais l'aimer. Mon regard se baissait, j'avais du mal à le regarder dans les yeux quand je parlais de sa mort, j'aurai tellement voulu mourir en même temps que lui…une partie de moi est morte ce jour-là, mais j'aurai tellement voulu le rejoindre. D'un autre côté, heureusement que je ne l'ai pas fait, je n'aurais pas pu le revoir aujourd'hui.

- Oh et bien la terre et ses habitants ont été sauvés. J'ai arrêté Torchwood pendant à peu près six mois, tentant de me remettre des pertes successives. Owen, Tosh….et toi, ça faisait beaucoup trop. Pendant ce temps, Gwen continuait le combat et Rhys l'aidait. Ensuite j'ai décidé qu'il était temps pour moi de reprendre mon poste, je me suis dit que tu n'aimerais pas me voir "couler", alors je suis revenu à Cardiff et j'ai reformé l'équipe.

J
e m'installais ensuite sur le siège de mon bureau et regardais Ianto.

- Alors…qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

C
ette question était à double-tranchant parce qu'elle concernait non seulement la partie "professionnelle", mais aussi la partie privée de notre relation. Je savais où j'en étais personnellement, j'aimais Ianto et il n'y avait pas à revenir sur ce point, mais lui, voudrait-il reprendre là où nous en étions restés ?

 
© Starseed

_________________
"I love you" It's hard for me to say those words. But one day I'll arrived ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 19/11/2015
Emploi : Chef d'équipe de Torchwood.
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Dim 28 Fév - 15:04



Jack & Ianto


La surprise de Jack fit pourtant rapidement place à une forme d'amusement, mais, surtout, à de sincères félicitations. Rien n'aurait pu mettre plus de baume au cœur à Ianto que ces encouragements, et il sourit à son tour. Il n'était pas certain d'avoir l'étoffe d'un chef, et ne s'en targuait même pas... Il tentait seulement de faire les choses aussi bien qu'il le fallait. Avec Jack ici, il était sûr d'avoir quelqu'un qui croyait en ses capacités – même s'il ne comprenait pas toujours d'où venait ce constant soutien. La plaisanterie ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd, et le sourire de Ianto ne fit que grandir d'avantage. Sourcils haussés, il était pourtant heureux de voir le Jack qu'il connaissait se tenir en face de lui, sourire aux lèvres, sous-entendus sur le bout de la langue. Le jeune homme avait pourtant toujours du mal à savoir s'il parlait sérieusement ou non...

« Tu risquerais de prendre ça pour du harcèlement... » lâcha-t-il avec un brin d'innocence dans le ton de sa voix.

Leur discussion était teintée de toutes les notes de couleur possible. Surprise, bonheur, amusement, professionnalisme et gravité à quoi s'ajoutait une forme de souffrance sourde mais pourtant passée, lointaine... Peut-être pas si lointaine, en vérité. Deux ans... Ianto hocha doucement la tête. Déjà. Cela ne lui avait pas paru si long. L'avait-ce été ? Il ne comptait plus vraiment les jours, ni les dates, comme effrayé par le temps. Le temps lui était-il compté à nouveau, ou bien cet endroit le préserverait-il de la mort ? Il aidait à résoudre un problème qui, peut-être, l'anéantirait à nouveau, le ferait disparaître, tout simplement.
Le jeune homme pencha doucement la tête sur le côté en l'écoutant parler, pensif. Au moins étaient-ils tous sains et saufs, c'était ce qui comptait au fond. Il se demanda brusquement s'il n'y avait pas une chance que leurs amis communs décédés ne reviennent ici, à leur tour, comme lui avait pu le faire. Owen, Tosh... Peut-être même Suzie ? Tout était si étrange en ces lieux. Ianto ne savait pas comment le processus fonctionnait, exactement. Étaient-ils morts trop tôt par rapport à l'apparition des failles ? Y avait-il un sens, à tout cela, une explication tangible ? Personne ne semblait vraiment en trouver.

Ianto suivit Jack du regard lorsqu'il s'assit dans le siège de son bureau, se rappelant avec nostalgie certaines scènes s'étant déjà déroulées de la sorte. Lui, apportant une tasse de café, ainsi que quelques dossiers, Jack assit sur son siège, pensif, mais souriant à son approche. Le jeune homme retint un soupir et plongea ses yeux dans ceux de son capitaine. Il n'avait aucune réponse à apporter à cette question. Pas vraiment, en tout cas... Il se contenta donc de laisser s'agrandir, entre eux, un silence sans gêne, agréable en soi. Comment interpréter ces paroles ? Parlait-il de Torchwood, ou bien d'eux ? Ianto se racla légèrement la gorge avant de se redresser et légèrement hausser les épaules.

« Il est trop tard, ce soir, mieux vaut que tu reviennes demain, je te présenterai à la nouvelle équipe... Tu as un endroit où dormir ? Je sais que le centre prête des logements, pour favoriser l'adaptation des nouveaux arrivants, t'en a-t-on assigné un ? »

Ianto restait formel. Il ne voulait pas déjà le voir repartir, à la vérité, alors qu'il venait de paraître devant lui... Mais il ne voulait pas non plus trop s'avancer. Peut-être avait-il pu continuer, dans sa vie, sans lui, tourner la page sans pour autant l'oublier. C'était, de toute façon, ce qu'il était voué à faire au fil des années. Avancer, en laissant tous ceux qu'il avait pu connaître derrière lui. Perdre sa famille, et ceux qu'il aimait. Ianto n'aurait pas aimé être à sa place, pour rien au monde. Il s'agissait d'une vie solitaire, sans aucun scrupule, emplie de douleurs et de blessures qui se succédaient les unes aux autres.
Le jeune homme se rapprocha de Jack, et du bureau, s'appuyant de nouveau contre, face au capitaine. Ianto ferma les yeux un court instant. Pendant des mois, de son vivant, il avait refusé de laisser grandir ses sentiments à l'égard de son ancien supérieur, se répétant inlassablement que rien n'était sérieux, qu'il ne s'agissait que de sexe, rien d'autre. Pourtant, dès que Jack avait commencé à l'inviter à sortir au restaurant, ou même simplement au cinéma, tout avait pris un autre tournant à ses yeux... Leur complicité n'échappait à personne, mais Ianto se doutait que Jack ne pouvait se permettre ce genre de relations. L'amitié, bien sûr, puisqu'il tenait à chaque membre de son équipe. Mais plus ? Non. Ianto doutait fortement que c'était ce qu'il recherchait... Lui même n'aimait pas les hommes, dans le sens large du terme. C'était Jack. Seulement Jack...

Sans réfléchir, Ianto se pencha vers le capitaine pour s'emparer de ses lèvres. Le baiser fut plus passionné que le précédent, moins hésitant, plus franc. Le jeune homme passa sa main derrière la nuque de Jack, laissant ses doigts glisser le long de ses cheveux jusque dans sa nuque. Deux larmes s'échappèrent de ses yeux, alors qu'il les fermait. Deux fichues larmes.
Le baiser s'interrompit doucement, mais Ianto laissa sa main où elle se trouvait, les yeux désormais baissés sur le torse de Jack, pour ne pas affronter directement son regard.

« Je sais que... Je ne suis que de passage, autrefois comme maintenant, ça n'a pas changé. Mais je pensais ce que je disais, le jour où je suis mort. » Je t'aime. « Je n'aime pas les hommes, mais... » un petit rire s'échappa de ses lèvres. Il se trouvait un peu ridicule, voire pathétique. « Je ne pensais pas te le dire un jour, mais à la fin cela n'avait plus d'importance puisque nous ne nous serions pas revus... Je sais que tu n'aimes pas parler de tout ça, c'est normal, tu as du voir bien des visages chéris disparaître au cours de ta vie. Je voulais seulement que tu ne m'oublies pas... »

Ianto sourit légèrement. Il était entièrement préparé à se faire remballer, cela ne le gênerait pas. Il voulait seulement être en sa présence. Si Jack ne voulait rien de tout ça, il s'en contenterait, sans s'en formaliser. Tant qu'il était là... Ianto n'en demandait pas d'avantage. Il ferma les yeux une nouvelle fois, pour s'imprégner de sa présence.

« Je me fiche de savoir si mes sentiments sont partagés, ça n'a jamais été un problème. » Même si c'était douloureux, parfois, de ne pas savoir ce que tu pensais. « Je suis juste heureux de te revoir, Jack, c'est déjà suffisant. »

Ianto laissa doucement tomber sa tête sur son épaule et prit une légère inspiration, s'imprégnant d'avantage de la personne qu'il chérissait le plus, dans ce monde ou dans un autre. Jack Harkness était réellement là.
© Starseed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Chef de Torchwood 3...enfin avant
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Lun 7 Mar - 20:39

The life we lived
- C'est vrai, mais je ne dis pas que cela ne me plairait pas...au contraire, je serai même tenté de faire des bêtises rien que pour le plaisir de me faire punir par toi.

Ma déclaration fut, comme à l'accoutumé, accompagnée d'un sourire grivois. Que c'était bon de retrouver Ianto ainsi, c'était comme s'il ne s'était rien passé, comme s'il n'était pas mort dans mes bras. Non, c'est idiot ce que je dis, tout ce qui s'était passé avec les Daleks était réel, et j'avais réellement vu Ianto mourir. Cela m'a changé, bien plus que vous ne pourriez l'imaginer. Mes sentiments envers Ianto étaient sincères. Si au début, lorsque je l'ai engagé, je n'éprouvais pour lui qu'un simple désir physique, peu à peu, ce désir se mua en autre chose. Ce qu'il se passa avec la cyber-woman...euh enfin avec Lisa, ne m'aurait pas touché autant, si déjà à l'époque je ne ressentais pas un petit quelque chose pour lui. Ensuite il y eut les cannibales où j'ai cru que j'allais devenir fou quand j'ai sû ce qu'ils s'apprêtaient à faire. Après, je suis parti rejoindre le Docteur, mais loin de mon équipe, loin de Ianto, je pensais à eux, je n'étais pas bien, je m'inquiétais. Alors je suis revenu et c'est là que tout commença entre Ianto et moi. Peu de temps après sa mort, alors que je repensais à tout ce qui s'était passé entre Ianto et moi, je n'ai pas regretté un seul instant de m'être laissé guider par mes sentiments. Non, pas un seul instant je n'ai regretté d'avoir cédé à l'amour que je ressentais pour lui.

Ianto me demanda si j'avais un endroit où dormir, me disant que normalement j'en avais un d'attribué. Je me frottais la nuque, un peu gêné.

- Et bien en fait non....je veux dire oui ils en attribuaient, mais je ne suis pas resté assez longtemps pour qu'ils me disent où était le mien alors....je suis SDF en quelque sorte.

Et n'allez pas croire que j'avais fait cela pour que Ianto me propose de m'héberger puisqu'au moment où j'ai reçu mon "kit de bienvenue", je ne savais même pas qu'il était là. Ensuite, ce fut Ianto qui m'embrassa. Inutile de vous dire que je fus heureux de cette initiative et loin de le repousser, je prolongeais son baiser, fermant les yeux, appréciant ce doux instant, mais alors que je posais mes mains sur son visage, mes doigts s'humidifièrent. J'ouvris les yeux et je vis deux perles salées rouler sur ses joues. Je fronçais les sourcils, un air soucieux barrant mon front. Que se passait-il ? Pourquoi semblait-il si triste ? Pourquoi pleurait-il ? Le voir pleurer m'avait toujours remué et aujourd'hui rien avait changé. J'écoutais donc Ianto sans l'interrompre tandis qu'il avait repris la parole. Je ne lâchais cependant pas son visage.

Tandis que Ianto posait sa tête sur mon épaule, je mis machinalement ma main sur sa nuque. Les mots qu'il venait de prononcer m'avaient tordu les entrailles, il semblait si peu sûr de sa place auprès de moi. Il est celui que j'aime par-dessus tout. Je serais prêt à donner mon immortalité à quiconque la voudrait si cela pouvait signifier que je vivrais à ses côtés et que je vieillirais en même temps que lui. Je serais prêt à subir mille tortures pour lui, sans broncher. Il avait cependant raison sur un point, je n'étais pas très à l'aise avec le fait d'exprimer mes sentiments, cependant j'allais faire un effort, pour lui, parce que je sentais que c'était ce dont il avait besoin. Je décollais doucement sa tête de mon épaule, mais sans rompre le contact de nos deux corps, je voulais le garder collé à moi, je ne voulais pas qu'il ait l'impression que je m'apprêtais à le repousser. Je plongeais mon regard dans le sien et l'obligeais à me regarder.

- Ecoutes-moi bien Ianto Jones, et profites-en, parce que je ne suis pas certain de réussir à te répéter ce genre de chose très souvent. Dans tout ce que tu as dit et qui me concernait de près, tu n'avais pas complètement raison. Certes, tu n'es que de passage dans ma vie, mais c'est normal de dire cela, non ? Tu n'es pas immortel, enfin pas que je sache...même si te voir devant moi maintenant me colle quand même un sacré doute à ce sujet. Quand tu as dit que je n'aimais pas parler de "tout ça", là aussi tu avais raison...enfin en partie, ce n'est pas que je n'aime pas parler de mes sentiments, c'est simplement que j'ignore comment on fait, je ne sais pas extérioriser mes sentiments. Alors ce que je fais, je montre par des actes à la personne que j'aime à quel point je l'aime. Et ce que tu as dit en dernier me montre que je n'ai pas dû être très expressif et je le regrette sincèrement. Je regrette que tu sois...que tu sois mort en pensant que peut-être je ne t'aimais pas comme toi tu m'aimais. Seigneur, Ianto, j'avais bien conscience de la force de tes sentiments à mon égard et cela me réchauffait énormément le coeur. N'as-tu pas remarqué, que dès que nous avons commencé notre liaison toi et moi, je me suis tenu...tranquille. Je veux dire, j'usais toujours de mon charme, mais c'est dans ma nature et, contrairement à avant, cela n'allait pas plus loin, pas une seule fois je ne t'ai trompé Ianto, pas une seule fois je n'en ai ressenti le désir. Je t'avais toi et c'était amplement suffisant. Après ta mort j'ai...je n'ai eu aucune aventure sérieuse...parce que je savais que personne ne pourrait combler le vide que tu avais laissé. J'aurais tellement voulu pouvoir t'accompagner dans la mort, mais au lieu de cela, j'ai survécu...et chaque jour qui passait, la douleur ressenti à cause de ton décès s'estompait et elle était remplacée par une douce chaleur lorsque je pensais à toi. Je t'aime Ianto Jones...et je t'interdis de penser une seule minute que tu n'es pas important pour moi parce que c'est faux.

Sur ces paroles, je l'embrassais passionnément, tentant d'y mettre toute la puissance des sentiments que je ressentais pour lui. Me rappelant d'une chose, je deviais vers son oreille droite et en mordillais le lobe, puis je lui murmurais.

- Tu sais que j'ai même gardé notre chronomètre.
 
© Starseed

_________________
"I love you" It's hard for me to say those words. But one day I'll arrived ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 19/11/2015
Emploi : Chef d'équipe de Torchwood.
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Sam 12 Mar - 1:31



Jack & Ianto




Les paroles résonnèrent en écho dans l'esprit de Ianto qui, forcé de regarder Jack, le fixait avec un choc non feint. Dans son ancienne vie, et même ici, il s'était toujours attendu à ce que ses sentiments soient à sens unique. Il savait que Jack n'était pas du genre à réellement s'attacher (qu'il ne pouvait pas se le permettre), et il n'en avait jamais vraiment attendu plus. Mais ça ? Lorsque son cerveau parvint à assimiler les paroles de son interlocuteur, le cœur du jeune homme rata dangereusement plusieurs battements avant de se mettre à tambouriner si fort contre sa poitrine qu'il était sûr que cela devait s'entendre à l'autre bout de la pièce. Ianto ne s'était jamais considéré dans une vraie relation avec le capitaine, en raison de la froideur avec laquelle avaient été reçues ses quelques sous-entendus à propos du terme « couple », entre autre. On ne pouvait donc pas vraiment employer le terme « tromper », s'il n'y avait pas de relation, si ? A moins que cela en eut été une à son insu ? Ca n'avait aucune importance. Aucune. Les doutes s'évanouirent si brusquement que Ianto crut défaillir. Sa tête s'appuya de nouveau contre l'épaule de Jack, enfouissant son sourire contre son manteau. Pour la première fois depuis son arrivée, le jeune homme se sentait bien. Pleinement vivant. Et, surtout, en sécurité. Rester des heures ainsi ne l'aurait pas dérangé le moins du monde.

La tirade s'acheva par un baiser passionné. Ianto ferma les yeux, savourant chaque seconde de cet instant partagé. Leur souffle se mêlant, leur corps plaqué l'un contre l'autre. Ils étaient si proches qu'ils auraient pu se fondre l'un dans l'autre. Le jeune homme ressentit dans ce geste tout le poids des paroles du capitaine. Les choses prirent cependant une autre tournure lorsqu'il le sentit venir titiller le lobe de son oreille, y chuchotant au passage quelques paroles aguichantes. Ianto ne put empêcher un nouveau sourire de naître sur ses lèvres. Le fameux chronomètre... Ils avaient, jadis, fait tant de choses avec ce simple petit engin ! Le jeune homme s'en servait parfois quand ils avaient peu de temps, seuls dans le bureau de Jack, ou dans les archives. Mais aussi lorsque le jeu prenait une tournure plus amusante...
Ianto recula légèrement la tête afin de pouvoir plonger son regard amusé dans celui de Jack et de partager la plaisanterie lancée sans innocence dans l'air. Le jeune homme s'empara de nouveau des lèvres du capitaine sans rien dire. Les paroles n'étaient pas toujours nécessaires pour se comprendre. Ses dents s'accrochèrent légèrement à une de ses lèvres.

« Ne me met pas des idées en tête... » répondit-il en souriant. Un sourire qu'ils connaissaient bien tous les deux. « Je pourrais prendre ça pour une invitation... »

Ses mains glissèrent de sa nuque à son dos, jusqu'à ses fesses tandis qu'un nouveau baiser les unissait l'un à l'autre. Il ne voulait pas non plus paraître trop entreprenant, mais il avait envie, comme autrefois, de ne former plus qu'un avec son capitaine. Après un tel discours, il souhaitait rester à lui, pour lui, avec lui jusqu'à ce que la mort l'emporte de nouveau, pour de bon cette fois. Il osait espérer que cela se ferait le plus tard possible, cependant.
Il remonta donc lentement ses mains jusqu'au milieu de son dos, mais déposa quelques doux baisers sur sa joue, puis dans son cou avant de se laisser à nouveau aller contre son épaule. Il s'y sentait bien.

« Si tu n'as pas d'endroits où dormir, chuchota-t-il, tu … Peux venir chez moi jusqu'à ce qu'on t'attribue quelque chose, si tu veux. C'est petit mais j'ai un lit deux places. »

Ajouta-t-il en ponctuant la fin de sa phrase en un clin d’œil en redressant la tête. Il ne voulait cependant pas donner l'impression d'aller trop vite en besogne après le discours que Jack venait de lui faire ! Il ne voulait pas que le capitaine s'imagine qu'il les voyait déjà vivre ensemble, ou engager une relation extrêmement sérieuse... Ianto ne voulait pas le faire reculer, alors qu'il venait de faire un pas vers lui.

« Ou bien tu peux dormir ici, si tu préfères, il y a une salle de repos plutôt pas mal. » Ianto prit un air pensif. Non, il ne voulait vraiment pas donner l'impression de s'imposer, ou d'imposer quoique se soit au capitaine.0 « Jack... ? … Merci de m'avoir parlé. » Ianto était souvent maladroit dans l'expression de ses sentiments, il comprenait donc fort bien le désir de Jack de ne pas en parler. Maintenant qu'il connaissait le fond de sa pensée, il n'aurait plus à en douter. Le jeune homme lui sourit et posa son front contre le sien. « Je savais que tu m'affectionnais beaucoup, mais … Je n'avais jamais pensé à une réciprocité. Ça ne me gênait pas vraiment, je crois. Je suis vraiment heureux que tu sois là, Jack. »
© Starseed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Chef de Torchwood 3...enfin avant
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Mar 29 Mar - 13:41

The life we lived
Le problème lorsque l'on est immortel, c'est qu'on craint de s'attacher aux gens parce qu'on sait bien qu'un jour où l'autre ils vont mourir et leur perte sera atrocement douloureuse. C'est le cas pour les amis que l'on peut se faire, mais c'est encore plus le cas lorsque l'on tombe amoureux. Il y a une autre raison qui fait que j'ai peur de dire "je t'aime" à quelqu'un, je l'ai fait deux fois déjà, dans toute mon immortalité et, à chaque fois, la personne mourait peu de temps après. C'est pour ça que je n'avais jamais dit à Ianto que je l'aimais, c'était parce que je craignais que, une fois que je le lui aurais dit, il mourait, mais, étant donné qu'il est mort malgré le fait que je ne lui ai rien dit...cela m'a douloureusement fait comprendre que ce n'était pas mes paroles qui avaient ce pouvoir, que j'aurais aisément pu dire à Ianto que je l'aimais sans qu'il n'en meurt. Aujourd'hui qu'une deuxième chance m'était offerte avec lui, il était hors de question que je la gâche. Je ne vais pas changer du tout au tout du jour au lendemain, je ne le peux pas, personne le peut, mais je vais faire en sorte que Ianto ne doute plus de l'amour que j'ai pour lui. Je vais lui prouver chaque jour qui passe à quel point il compte pour moi, à quel point je l'aime. Oui, c'était la décision que j'avais prise à l'instant.

Pour bien faire il faudrait que j'arrête d'user de mon charme comme je le fais régulièrement, mais c'est dans ma nature et puis, sans le vouloir, je dégage des phéromones qui ont un pouvoir particulier sur les humains de ce siècle, donc même si je me tenais tranquille, les gens seraient tout de même attiré par moi. Je sais cela peut sonner prétentieux, mais c'est pourtant la vérité. Quoi qu'il en soit, peu importe mes phéromones, je ne ferais rien qui pourrait blesser Ianto. Il avait de nouveau sa tête contre mon épaule et je le tenais contre moi. J'ai tellement été en manque de son corps que je pourrais le tenir comme ça pendant des heures. Ensuite après que j'ai lancé cette boutade sur notre chronomètre, je pus plonger dans son regard et c'était comme si plus rien n'existait autour de nous. J'eus un petit sourire amusé.

- Et qui te dis que ce n'en est pas une ? Humm ?

Je lui caressais doucement le visage, comme si j'avais encore peur qu'il ne soit qu'un mirage, comme s'il pouvait disparaître à tout instant. Il faut me comprendre, il était mort...et là je l'ai de nouveau devant moi. Je ne sais pas qui était responsable de ce fait, mais je passerai mon éternité à le remercier. Je sentais les mains de Ianto descendre sur mon corps, mon dos, mes fesses...j'aimerai avoir plus et je vais bientôt avoir plus. Je veux retrouver son corps qui m'a tant manqué, je veux qu'il reprenne possession du mien...parce que n'allez pas croire, mais sous ses airs timides, Ianto est un véritable Dieu lors de nos ébats. Je ne vous en dirait pas plus, cela pourrait le mettre mal à l'aise et il m'en voudrait...je ne voudrais pas qu'il me punisse...enfin si, peut-être, mais pas pour ça. Je n'étais pas en reste et je laissais mes mains parcourir son corps à travers le tissus de ses vêtements, prémices à d'autres échanges charnels un peu plus directs. Je l'embrassais dans le cou.

- Humm..un lit deux places avec toi m'ira très bien.

Lorsqu'il suggéra que je dorme ici, je haussais un sourcil interrogateur.

- Dormir ici ? Tu rêves Jones...ou alors tu dors ici avec moi.

Je l'embrassais de nouveau, le tenant toujours serré contre moi. Je lui souris tendrement lorsqu'il me remercia.

- Ianto...sache qu'il n'y a rien que je ne ferais pas pour toi. Tu sais, je vais essayer d'améliorer certains côtés de ma personnalité, mais tu sais comment je suis et j'aurais beaucoup de mal à changer certains...travers, mais si jamais un jour je fais quelque chose ou je dis quelque chose qui te blesse ou qui te fais douter...n'hésite pas à m'en parler...d'accord ? Maintenant que je t'ai retrouvé, je n'ai pas envie de te perdre à nouveau...et par ma faute...encore.

Je le serrais un peu plus contre moi, dévorant ses lèvres, embrassant son visage, son cou, mes mains se faisaient caressantes en se posant sur son dos et ses fesses...Seigneur, je l'avais enfin retrouvé et plus rien n'avait d'importance.
 
© Starseed

_________________
"I love you" It's hard for me to say those words. But one day I'll arrived ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 19/11/2015
Emploi : Chef d'équipe de Torchwood.
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Ven 15 Avr - 2:22



Jack & Ianto


Je souris, rassuré qu'il ne s'écarte pas, ou ne prenne pas la fuite quant à ma suggestion d'hébergement. Lors de nos échanges, il était souvent réticent à mes sous-entendus concernant la vie de couple, j'avais donc arrêté d'insister et avais laissé la relation glisser, et suivre son cours sans me poser plus de questions. Je me détendis donc, et laissai aller mon esprit à un jeu plus taquin. J'avais toujours été sûr d'une chose : Jack me trouvait sexy depuis la première fois qu'il m'avait vu en costume. J'avais donc beaucoup joué là-dessus, et plus encore depuis que notre relation avait lentement évolué vers quelque chose qui prenait une certaine forme à mes yeux. Je jouais sur les valeurs sûres... Avec lesquelles ne subsistaient aucun doutes.
Avec tendresse, je lui rendis son baiser, laissant, moi aussi, mes mains courir par-dessus ses vêtements. A ses paroles, je secouai très doucement la tête en souriant. Je n'étais pas une femme en manque de reconnaissance, et insécure, même si j'en donnais un peu l'air, actuellement... Quand bien même n'aurait-il voulu que d'une relation amicale, avec bénéfices, je n'aurais pas bronché. Cela m'aurait rendu triste, je suppose, mais Jack était là, devant moi, me parlait, me touchait... Je me rendais compte que je ne désirais rien d'autre. Rien d'autre que lui, à cet instant précis. Lui, son sourire, son humour... Sa présence.
Cependant, sa dernière phrase me fit tiquer. Je redressai la tête et haussai les sourcils. Par sa faute ? Je le regardai quelques instants avant de faire glisser ma main sur sa nuque, jusque dans ses cheveux, tendre et caressant.

« Ta faute ? Je ne vois pas de quoi tu t'accuses, tu sais, Jack... C'est vrai que parfois j'ai pu ne pas t'approuver, tes actes, tes choix, ou tes paroles. Mais à ce propos, ce qui est arrivé devait arriver, et nous n 'y pouvions rien. Si tu n'avais pas été immortel, tu en aurais fait les frais, toi aussi, et je pense que tu as plus chèrement payé que moi, dans cette histoire. » Il avait du vivre pendant des mois avec la perte de tout ces gens, et la mienne, autour de lui. Et c'était un fait, depuis des années, même. Il perdait des gens, et continuait à vivre malgré tout, même lorsque la mort était préférable. Je pressai son corps contre le mien et soupirai, sans bruit. « Mais quoiqu'il en soit, je ne compte pas disparaître. Je suis vraiment là, tout comme toi, tu es vraiment là aussi. Qu'ils 'agisse d'un rêve, d'une illusion, ou de la réalité, nous sommes tous les deux là. Je te connais bien, Jack, peut-être pas mieux que certains, mais je te connais bien. Je sais que me blesser ne serait pas un acte volontaire. Alors sois sûr que je ne partirais pas, en tout cas, sûrement pas par ta faute. »

Je plongeai un instant mes yeux dans les siens. Le rassurer me paraissait un peu absurde, je n'étais pas quelqu'un qui parlait beaucoup, d'habitude, et je faisais rarement de longs discours. Tout comme lui. Les retrouvailles nous montaient à la tête, et les paroles prononcées me rendaient à la fois heureux et triste. Nostalgique, et perdu. Mais profondément bien. C'était une sensation étrange qui me donnait envie de rire, et de pleurer à la fois. J'empoignais ses bras et lui souris, mettant de côté cette conversation sérieuse qui n'avait que trop durée, pour le moment.

« Si vous voulez bien vous donner la peine de me suivre, monsieur. »

Je préférais que nous rentrions. Je n'avais rien contre les aventures dans un bureau (et je savais que Jack aimait ça aussi), mais je voulais plus d'intimité. C'était comme un renouveau, au fond, non ? Je le ressentais comme ça, en tout cas, et préférais privilégier le confort à l'exotisme.
Je me demandais dans quel état se trouvait mon appartement … Ça faisait des jours que je ne m'y étais pas rendu, il devait sentir le renfermé, être lugubre, moi qui d'ordinaire était si soigné et organisé... Mais je savais aussi que Jack comprendrait, et ne s'attarderait pas sur un désordre apparent.
Nous empruntâmes alors les rues, à pied, je n'habitais pas loin de là. Un logement petit mais pratique. Un quart d'heure à pied du centre de recherches, à tout casser. J'ouvris la porte, au deuxième étage de l'immeuble, et le laissai entrer avant d'allumer la lumière.

« Excuse-moi, c'est le désordre mais... Je n'ai pas trop l'habitude de rentrer. Je me sentais un peu... Décalé ? » je comprenais ce que pouvait ressentir Jack, finalement, qui habitait au Hub à l'époque. C'était plus pratique, et aussi plus rassurant, sans doute.

Je refermai la porte derrière moi et m'appuyai légèrement contre elle en le regardant. Chaque détail de son corps, comme pour m'assurer, encore une fois, de sa présence. Je vins retrouver ma place dans ses bras, collant plus ardemment mon corps au sien, nouant mes bras autour de son cou, m’emparant de ses lèvres et de sa bouche. Je ressentais ce besoin physique, et immédiat, de le toucher, d'être touché en retour, de me fondre en lui, de m'unir en une étreinte, comme s'il s'agissait de l'ultime assurance que j'étais bien vivant. Et vivant à ses côtés.
Je lui enlevai son manteau, sa chemise, caressai son torse de mes doigts, glissant jusqu'à sa ceinture, embrassant son cou, mordillant par-ci, par-là, tout en le faisant reculer jusqu'à la chambre et jusqu'au lit. Il se retrouva bientôt sur le dos, acculé, tandis que je grimpai au-dessus de lui à califourchon.


* * *


Allongé contre Jack, les yeux fermés, je me concentrai sur chacune de ses respirations. Malgré la fatigue et le bien être, je n'osais pas m'endormir, comme si j'avais l'intime conviction que, dès mon réveil, il aurait disparu. Je me blottis un peu plus dans ses bras, ma tête logée contre son torse, juste sous son menton, et écoutai simplement son cœur. C'était une mélodie apaisante. Je souris et, malgré moi, après de longues minutes de bataille intérieure, le sommeil finit par m'engloutir, bercé par ces pulsations, et par l'odeur de Jack.
 
© Starseed


Dernière édition par Ianto Jones le Sam 23 Avr - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Chef de Torchwood 3...enfin avant
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   Sam 23 Avr - 16:08

The life we lived
D'aussi loin que je me souvienne, j'avais toujours été quelque peu "allergique" à l'idée d'une vie de couple, d'une relation stable. Enfin dans le siècle d'où je viens, j'étais comme ça, mais en arrivant ici, en arrivant à cette époque, j'avais fait la connaissance de la première personne qui m'avait donné envie de croire à ce sentiment que l'on appelle "l'amour", elle devint ma femme. Et puis il y eut Ianto. Ce sont là les deux seules personnes qui m'ont fait regretter mon immortalité. J'ai vu ma femme mourir et je ne souhaite cela à personne, c'est pour cela que lorsque Ianto et moi avons commencé à sortir ensemble de manière un peu plus "continue", je mettais de façon inconsciente, des barrières entre nous. Dès que Ianto évoquait une quelconque stabilité dans notre couple ou bien parlait de sentiments, soit je faisais dévier le sujet de la conversation, soit cela se terminait au lit. Comprenez-moi bien, je ne voulais pas faire souffrir Ianto, mais en agissant ainsi, j'étais un peu égoïste, oui, en agissant ainsi, je me protégeais de la douleur que je ressentirais lorsqu'il finira par mourir. Je savais qu'un jour ou l'autre il allait m'être arraché, alors je ne voulais pas trop m'attacher. Pourtant...pourtant lorsqu'il a rendu son dernier souffle dans mes bras, je ne pensais pas que la douleur que je ressentirais alors serait si puissante. Je savais que j'aurais mal bien sûr, mais je pensais m'être assez "protégé" pour ne pas trop souffrir. Tu parles, je souffres beaucoup moins lorsque je ressuscite. J'avais eu beau essayer de toutes mes forces, je n'avais pas réussi à ne pas tomber amoureux de lui, mais je ne le lui avais pas dit, non, jusqu'à aujourd'hui je ne lui avais jamais dit "je t'aime" et pourtant je l'aimais, encore plus que ce que vous pourriez imaginer. Le voir là devant moi était une bénédiction. Alors oui je suis coupable, peu importe ce que pouvait me dire Ianto, je ne pouvais m'empêcher de me sentir coupable de sa mort, j'aurais peut-être pu agir autrement, non ? J'aurais peut-être pu le sauver ? Je plongeais mon regard dans le sien tandis qu'il me caressait la nuque.

- C'est vrai que j'ai payé un lourd tribut...mais, tu me connais, je ne peux m'empêcher de me dire que peut-être, si j'avais agis différemment, alors rien de tout cela ne serait arrivé. J'ai repassé ce...moment plein de fois dans ma tête depuis ta disparition, me demandant ce que j'aurai pu faire pour te sauver...pour les sauver tous, je n'ai jamais trouvé de réponse.

Tandis qu'il me serrait de nouveau contre lui je caressais doucement son dos, m'ennivrant à nouveau de sa présence, de son odeur, de sa douceur. Je le regardais ensuite et esquissais un petit sourire.

- De toute façon, même si tu le voulais, tu ne le pourrais pas, parce qu'il est hors de question que je te laisse repartir où que ce soit, ça tu peux en être certain.

Ianto savait toujours comment faire pour...m'émoustiller. Déjà, sa seule présence était quelque chose qui me mettait en joie, mais un simple mot comme "Monsieur" me renvoyait à des souvenirs agréables et parfois très..coquins.

- Humm....tu sais l'effet que ça me fait quand tu m'appelles comme ça ?

Docilement, je le suivis jusque chez lui. Je lançais un regard circulaire dans la pièce. Effectivement, j'ai connu Ianto plus soigneux que cela, mais un simple sourire amusé accueillit son commentaire, je me doutais bien que sa vie ne devait pas être facile maintenant qu'il dirigeait ce centre.

- Et bien tu sais maintenant pourquoi je passais le plus clair de mon temps au Hub et puis tes nouvelles responsabilités ne doivent plus te donner autant de temps libre qu'avant...je me trompes ?

Je savais très bien par où il pouvait passer puisque j'avais moi-même été leader durant de nombreuses années. Ensuite, les évenements prirent une tournure des plus agréables, je retrouvais bien vite les lèvres de Ianto, refermant mes bras autour de son cou, je prolongeais son baiser, gémissant contre ses lèvres, puis je le laissais me pousser vers la chambre et je me retrouvais bien vite sur le lit, Ianto me dominant de toute sa hauteur. Je lui lançais un regard gourmand et impatient.

* * *

Ce genre d'exercice est relativement exténuant et je prenais un repos bien mérité. Après environ quelques heures d'un sommeil profond, je papillonnais des yeux et les ouvris tout à fait. Je tournais le visage pour constater que Ianto dormait à poings fermés. Un sourire attendrit se dessina sur mes lèvres. Je me mis sur mon coude et observais silencieusement mon bel endormi. Au bout d'un moment, je commençais à passer le bout de mes doigts sur son torse découvert pour le réveiller tout en douceur. J'y ajoutais rapidement mes lèvres, parcourant sa peau de doux baisers. Il y a pire comme réveil matin, non ?
 
© Starseed

_________________
"I love you" It's hard for me to say those words. But one day I'll arrived ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé] The life we lived. | Jack. ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] The life we lived. | Jack. ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I swear I lived. (Jack)
» Yo Oh Yo Oh, A pirate's Life For Me !
» Gremlin life-size terminé
» [REQUÊTE] Connecter un HD2 sur une prise jack / autoradio pour sortie son sur HP 5008 - 3008
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Watchmen's door :: RPs-
Sauter vers: