AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Me revoilà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 15/04/2016
Emploi : Aucun
MessageSujet: Me revoilà !   Ven 15 Avr - 19:08



William le Sanglant


INTRODUCE YOURSELF

«La violence, ça remet les choses en place, parce que rien ne vaut une bonne bagarre pour se remonter le moral ! »
NOM & PRÉNOM :
Prénom William, nom de famille, inconnu
SURNOM :
De son vivant, ce fut William le sanglant, une sacré histoire, on le surnomma comme cela à cause de ses poèmes, qui selon certains, étaient si mauvais qu'ils en faisaient saigner les oreilles. Suite à sa renaissance en tant que vampire, William prit le surnom de Spike, surnom qu'il garda par la suite, se présentant avec. L'origine de ce prénom vient de la façon d'on il tortura des humains, a l'aide de rivets de chemin de fer
ÂGE :
Plus de cent ans
DATE & LIEU DE NAISSANCE :
Date inconnue, lieu : Londres, Angleterre
SERIE :
Buffy contre les Vampires
ORIENTATION SEXUELLE :
Hetero
STATUT MATRIMONIAL :
Célibataire, mais très amoureux d'une certaine tueuse
COMPOSITION FAMILLE :
De son vivant, en tant qu'être humain William vivait avec sa mère puis lors de sa transformation en vampire, il la changea mais, celle ci fut si monstrueuse envers lui, qu'il la tua d'un pieu dans le cœur, depuis il n’eut plus aucune famille, à part des amis et sa dulcinée Drusila puis Buffy bien des années plus tard. Pendant un temps, Dawn fut également son amie.
MÉTIER :
Poète de son vivant (quoique, est ce vraiment un métier ?) Puis plus rien du moment ou il devint un vampire
GROUPE :
The Freak Show

Feat James Masters
PHYSIQUE
• COULEUR DE TES YEUX :
Je dirais bleu foncé, parfois même, ils paraissent noirs, mais, qu'est-ce que ça peut te foutre ? D'ailleurs, si tu veux tout savoir, mes yeux deviennent verts lorsque je prends mon apparence de vampire.
• COULEUR DE TES CHEVEUX :
Blond platine et non, je ne te permets pas de faire une quelconque réflexion à ce sujet, sinon je te coupe en deux
• COULEUR DE TA PEAU :
Tu sais, quand on évite le soleil à tout pris, la peau finie par être blanche
• CARRURE (musclé, svelte...) :
J'ai un corps d’athlète, oh, ce n'est pas facile tous les jours (au cas où tu ne l'aurais pas compris, c'est du sarcasme, un corps comme le mien, toutes les filles en raffolent, même la tueuse, pendant un temps ...)
• DÉMARCHE (sensuelle, sautillante...) :
Je dirais sensuelle, mais, plus sérieusement, j'ai une démarche rapide, assuré, certainement pas gauche ou maladroit, hey, j'ai une réputation à tenir moi !
• GESTUELLE (raide, vigoureuse, molle...) :
Même chose que la démarche mon vieux, on ne peut pas être un vampire rebelle crédible avec une gestuelle ridicule
• TICS (sourire, claquer des doigts...) :
Je ne sais pas, à vrai dire, humm, je fume, c'est un tic ? Quand je suis nerveux (et oui ça peut arriver et si tu le répètes, je te mets tes tripes à l'envers et je t'étrangle avec ), je passe une main dans mes cheveux
• STYLE VESTIMENTAIRE :
J'aime le noir, je porte beaucoup de vêtements sombres ou rouges, ma pièce fétiche est un long manteau de cuir que j'ai pris comme trophée sur une tueuse que je venais de tuer. Sinon, j'affectionne les bottes de cuir également (j'ai eu une période plus sage où je portais des vêtements plus, banal, moins stylé dirait-on, mais ce fut une période où j'avais plus ou moins perdu la tête, ça ne compte pas si ?)
• POUVOIR :
En tant que vampire, je suis plus rapide qu'un humain, je guéris plus vite aussi, je suis plus fort, je ne sais pas, je suppose que j'ai une meilleure vision nocturne ? Je suis également capable de suivre quelqu'un à la trace, si cette personne dégage une odeur de sang (ce qui est très commode quand je chasse).
• À L'AISE AVEC TON PHYSIQUE ?
Évidemment, pourquoi je ne serrais pas à l'aise ? Je suis sexy, je suis un vampire, je te démonte un démon en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, je ne vois pas pourquoi je serrais mal à l'aise
Crédit de tes images

IN YOUR MIND


   

WHAT'S HAPPENED ?


Eh, je dois dire que je fus carrément surpris, en fait, la dernière chose d'on, je me rappelle fut de détruire la bouche de l'enfer à l'aide d'un médaillon, je me rappelle les derniers mots de Buffy (comment les oublier?), je me rappelle avoir sauvé le monde quoi et puis, ensuite, ça. Ce monde-là que je ne connais pas, un monde où je n'ai pas mes repères, alors, j'ai entendu des histoires comme quoi j'aurais dû voir une sorte de vortex avant d'atterrir ici (à moins que ce ne soient que des conneries inventées par des mecs qui voulaient me faire croire n'importe quoi, pour je ne sais quelle raison) ? Franchement, j'étais un peu occupé au moment ou ce truc à dû m'aspirer. Je dois avouer que je ne suis pas particulièrement ravi d'être ici, j'aurais préféré, je ne sais pas, rejoindre Buffy ? À moins qu'elle n’atterrisse ici elle aussi, ah ma dulcinée, je ferrais n'importe quoi pour la rejoindre. Parfois, je me dis que Willow pourrait utiliser la magie pour me faire revenir également, parfois oui, mais je ne suis pas idiot, je sais qu'ils me croient tous mort… Enfin, il ne faut pas que je perde espoir, peut être que tout ça n'est qu'une vaste blague, une sorte de monde créer par un démon fou et qu'un beau jour, je retrouverais Sunnydale (du moins, ce qu'il doit en rester, c'est-à-dire pas grand chose). En attendant, je fais tout pour m'adapter, surtout que je suis pas la seule "créature" non humaine dans le coin, même si un bon démon a tabasser ça me manque franchement et, je n'ais pas l'impression qu'il y en ai des masses.



PSYCHOLOGIE


• SUCRÉ OU SALÉ ?
Le sang à un goût plutôt métallique, je dirais que c'est salé, et je sang, j'aime beaucoup (étant donné que je ne peux pas m'en passer) mais, cela dit, je ne cracherais pas sur un petit marshmallow ou une fleur de courgette frit (Inutile de te menacer à nouveau hein ? Je suis sûr que tu as compris le message).
• EAU OU WHISKY ?
Whisky évidemment
• CHAT OU CHIEN ?
Les chatons, c'est bien pratique pour manger quand on a une puce dans la tête, qui empêche de tuer des humains, jusqu'au jour où on a des ennuis avec un démon à tête de requin à qui doit un certain nombre de chats siamois.
• JOUR OU NUIT ?
Nuit, quelle question idiote, je suis un vampire.
• VENGEANCE OU PARDON ?
Les deux sont bien
• LIBERTÉ OU JUSTICE ?
La liberté bien entendu, la justice, pouah, la justice des humains est sacrément tordue si tu veux savoir
• LOYAUTÉ OU FRANCHISE ?
C'est curieux, mais je dirais que c'est la même chose non ? Être loyal et franc, c'est du pareil au même ou alors si tu es loyal et faux cul, je trouverai ça très étrange ou franc mais pas loyal, ce qui paraîtrait moins étrange là du coup.
• BEAUTÉ OU INTELLIGENCE ?
Beauté, haha, non, je plaisante (quoique), être intelligent ça à son utilité
• CE QUE TU PENSES DE LA DOULEUR ?
J'aime l'infliger aux autres (enfin, j'ai aimé l'infliger aux humains quand je n'avais pas encore une âme, maintenant, je préfère la faire subir aux démons), je n'aime pas ça du tout quand ça m'arrive (et crois moi, j'en ai connu des douleurs insoutenables)
• DE L'ARGENT ?
C'est très utile pour se procurer des choses, chez les humains en tout cas, depuis que je suis un vampire, je n'ai jamais eu à m'en préoccuper, même si je ne crache pas dessus, surtout quand on me demande un service.
• DE LA MORT ?
Quelle question tordue, la mort fut bien plus amusante pour moi que ma vie, du coup, je pourrais dire que la mort, c'est mieux (sauf quand j'étais enfermé dans les cercles des enfers, là, c'était largement moins fun), à bien y réfléchir, je n'ai jamais été vraiment mort (j'aurais pu l'être, si je n'avais pas été aspirer dans ce monde). Ma vie par contre, n'eut aucun intérêt, à bien y réfléchir.
• DE L'AMOUR ?
Ah l'amour, quand je tombe amoureux d'une femme, je serais capable de n'importe quoi pour elle, même mourir.
• TA RÉACTION LORSQUE TU AS PEUR ?
Cela fait bien longtemps que je n'ai pas eu vraiment peur, mais, la dernière fois que j'ai ressenti une telle émotion, je n'avais pas toute ma tête, j'avais alors tendance à parler tout seul ou à des incarnations qui n'étaient pas réellement avec moi. Certes maintenant, je suis très mal à l'aise dans ce nouveau monde et, je me sens complètement perdu, du coup, je reste sur mes gardes, je suis très méfiant.
• LORSQUE TU ES EN COLÈRE ?
Je suis plutôt du genre sanguin et j'ai tendance à être impulsif alors quand je suis en colère, je cogne le plus souvent.
• LORSQUE TU VEUX QUELQUE CHOSE ?
Je persévère jusqu'à ce que j'ai cette chose, ou non

CARACTÈRE

• TA PLUS GRANDE QUALITÉ ?
Je vais paraître gnangnan, mais, même temps, c'est cette qualité qui m'a permis de me rapprocher de Buffy, je dirais donc que ma plus grande qualité est ma capacité à aimer sans condition, d'un amour complètement désintéresser. Je ne demande rien aux femmes que j'aime, je les aime, c'est tout
• TON PLUS GRAND DÉFAUT ?
Je ne sais pas, eh bien, je ne me considère pas comme un grand penseur, je suis peut-être trop impulsif, ce qui m'a valu pas mal d'ennuis par le passé (et cela ne risque pas de changer à vrai dire). Je ne possède pas une grande patiente non plus, ce qui est lié à mon côté impulsif en fait.
• TA PLUS GRANDE FAIBLESSE ?
Ma capacité à aimer, oui, je considère ça à la fois comme une qualité et une faiblesse, je veux dire, j'aurais été un vampire plus « normal » comme Angelus par exemple, je n'aurais peut-être pas subi autant de tourments.
• TA PLUS GRANDE FORCE ?
Mon physique avantageux ? Non, sans rire, je ne sais pas, le fait que je soit capable de m'adapter, mon courage, mon sens de l'humour (qui ne plaît pas forcément à tout le monde). Buffy me donne de la force également. Globalement, les femmes que j'ai aimées dans ma vie (et dans ma mort), me donnèrent de la force, encore aujourd'hui, même si je loin de Buffy et que je la reverrais probablement jamais, elle m'offre tout de même de la force, la force d'affronter ce nouveau monde, tant bien que mal.
• TON CARACTÈRE (adjectifs principaux ou rédigé) :
Je me considère comme quelqu'un de cool, non sérieusement, ne le suis-je pas ? Tu n'es pas obligé de répondre. Non mais sérieusement, je suis un vampire, je suis sexy et badass et je conduit une super bagnole aux vitres teinté (bon certes, c'est plus de la peinture qu'autre chose, mais quelle classe, elle me manque cette voiture). Je trouve aussi que j'ai un bon sens de l'humour mais, comme je l'ai déjà dit plut tôt, c'est un humour qui ne plaît pas à tout le monde, l'humour noir ce n'est pas toujours accessible n'est ce pas? Or, bien sûr, je n'ai pas que des qualités, faut bien se l'avouer, fut un temps, j'avais une nette tendance à la cruauté, le fait d'avoir eu une puce dans le cerveau qui me servit de muselière puis plus tard, une âme me permit d’effacer ce trait-là de ma personnalité. Ce qui n'empêche pas que je sois toujours aussi porté sur la violence, oui, j'aime me battre, j'aime les bonnes bastons, j'aime donner des coups, en prendre (quand je suis face à un bon adversaire), et tuer, en fait la seule différence entre maintenant et avant, tient tout simplement au fait que je préfère démonter des démons et autres vampires plutôt que des êtres humains (Quoique, ça dépend de certains…). Oui parce qu'il ne faut pas me chercher non plus, humain ou non, si tu me cherche tu me trouve et tu te prendras la raclé de ta vie, est je déjà préciser que je suis du genre très sanguin ? J'estime être une sorte de rebelle, je ne suis que ma propre pensée et ne me laisse pas influencer par d'autre, sauf si je considère que ça en vaille la peine. Pendant un temps aussi, je fus borderline, mais il me faut comprendre aussi, entre mon âme nouvellement acquis et la force qui m'influençais, eh bien, j'avais quelque peu perdu la tête (heureusement Buffy avait aider, avait contribuer à me guérir, pour cela je lui en suis reconnaissant) On me dit politiquement incorrect, oui certes, je ne suis pas la plus aimable des personnes (bien que j'en sois capable), je n'ai pas toujours de bonnes manières, je suis peut-être trop franc, trop cru à certains moments, je bois, je fume, je me fous de ce que les autres pensent de moi (sauf quand il s’agit d'une certaine tueuse, tu l'aura comprit ça aussi). Que dire de plus ? J'ai toujours été quelqu'un de très loyal, même du temps où j'étais un vampire tout ce qu'il y avait de plus lambda (c'est-à-dire sans puce ou âme), je ne sais pas, c'est quelque chose qui ne m'a jamais quitter. C'est ce qui me poussa à faire un pacte avec Buffy du temps où nous étions encore des ennemis, c'est ce qui me poussa à protéger sa petite sœur, envers et contre tous, un vampire loyal en tout cas, ça ne se croise pas à tous les coins de rue, ça, je peux te le garantir. Sinon, en ce qui concerne les côtés plus banals de ma personnalité, je peux ajouter que j'aime tout particulièrement écouter de vieux groupes de punk anglais comme les Sex Pistols, que je peux apprécier des soirées ou journée à mater des séries débiles à la télé, en compagnie de quelqu'un ou non, que j'aime les courses de chiens (oui, c'est une passion comme une autre), que j'ai jamais compris la fixation d'Angelus de vouloir détruire le monde (Non mais quel intérêt ? Et je les aurais trouvées ou après mes repas ?). Enfin voilà, je ne vais pas tout de dire non plus, genre ma position préférée au lit, parce que bon, ça va devenir carrément indécent à la fin.

Fiche de CaptainBen



Dernière édition par Spike le Mer 20 Avr - 2:29, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 15/04/2016
Emploi : Aucun
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Ven 15 Avr - 19:12





YOUR HISTORY

«L'amour n'est pas là, dans la tête. Il est dans le sang, partout dans le corps, il lutte pour imposer sa loi. Alors je suis peut-être amoureux d'une tueuse, mais moi je suis assez homme pour l'admettre ! »
Tu sais, mon enfance n'est pas passionnante à raconter, pas plus passionnante à savoir non plus à vrai dire, après tout, qu'est-ce que tu voudrais savoir sur la vie d'un gosse à l'époque du Londres Victorien ? Rien, crois-moi et puis, je n'ai pas envie d'en parler comme tu l'auras compris. En fait, la partie la plus intéressante commence quand j'étais un jeune homme, poète raté, essayant de conquérir une certaine Cécile. Ah, j'en ai écrit des poèmes crois moi et, non, je ne vais t'en réciter quelques lignes, j'ai été assez humilié comme ça de mon vivant. Bon, j'écrivais des poèmes donc, attirant les moqueries des autres, dont le mépris de cette chère Cécile. En fait, seul ma chère mère aimait mes poèmes, une gentille dame, elle aimait m'écouter les lire devant elle, puis je m'asseyais à côté de son fauteuil, tandis qu'elle me chantait une vieille comptine anglaise « Early One Morning » (si tu répètes ça à quelqu'un, je te coupe en morceaux), j'aimais cette chanson et ma mère était tout pour moi. Pas étonnant donc que je veuille la changer en vampire, voulant la garder auprès de moi pour l'éternité, la guérir de son horrible maladie (oui, elle souffrait de tuberculose), qu'on mette l'Europe à feu et à sang ensemble, avec Drusilla bien entendu (qui, fut celle qui me changea en vampire, mais ça, j'y reviendrais plus tard). Malheureusement, les choses ne se passèrent pas exactement comme je l'espérais et contrairement à moi, elle ne garda pas son amour pour moi suite à sa transformation, j'avais libéré un véritable monstre, en la changeant en vampire (un monstre oui, pour moi, ce fut des paroles diaboliques, qu'elle me jeta à la figure), peut importe, suite à ça, je la tuai d'un pieu dans le cœur, ce ne fut guère une bonne journée ce jour-là.

Ah ma Dru, ce fut elle qui me changea en vampire. Je peux te dire une chose, devenir un vampire fut l'expérience la plus délirante de ma « vie » si-je puis dire. Les sensations que l'on ressent lors de la transformation sont indescriptibles, c'est mieux que n'importe quoi d'autres, même meilleurs que la meilleur nuit de ta vie avec ton coup du moment. Bref, devenir un vampire fut une expérience très agréable, être un vampire fut une révélation (bon, excepter l'épisode avec ma mère), je me sentais enfin libre, enfin libéré de cette société et de ses lois débiles, libre de faire tout ce que voulais, libre d'aller où je voulais. Mon enthousiasme n'était pas très apprécié d'un certain membre de notre petite bande, bande composer de moi, Drusilla donc, d'une autre vampire nommé Darla et d'Angelus, ce fut lui, qui n'aimait pas mes façons de faire. Lui préférait rester discret, subtil, tuer que des proies qui n'auraient pas le dessus, être artistique comme il le disait lui-même. Franchement, j'ai toujours trouvé ça idiot, depuis mon changement, j'ai toujours aimé me battre, me retrouver au milieu d'une foule hurlante, acculer, n'ayant que mes crocs et mes poings comme seules armes, dans ces moments-là, je me sentais plus que vivant, je me sentais fort, et encore maintenant, j'aime toujours autant me battre, sauf qu'en l’occurrence depuis la récupération de mon âme, je préfère tabasser des démons (mais ça, j'en ai déjà parle, je crois). Angelus avait beau me menacer, il n'arriva jamais à me contrôler et puis, peut importait son avis, seul celui de Drusilla comptait à mes yeux et elle, était tout à fait ravie que je répande le chaos et le sang sur mon passage. Quoiqu'il en soit, il n'arrivait à me contrôler, cependant, il ne me tua pas et aux fils des années, nous devenions ce que les observateurs appelleront plus tard, le Fléau de l'Europe, tu trouves ça pas classe ? Ouai, je sais, ça dépend de quel point de vue on se place. Entre-temps, j'avais appris l'existence des tueuses, de la bouche d'Angelus et je devins obséder à l'idée de la trouver, de me battre, de la tuer (ou de me faire tuer, ce qui fait partie du jeu en fait).

Je voyageai beaucoup, entre l'Angleterre et l'Italie, ou je fus capturé par un vampire se faisant appeler l'immortel qui me tortura pendant des heures, de sombres souvenirs, fort heureusement, nous finissions pour nous en sortir avec Angelus (qui avait été capturé aussi). Ce fut si traumatisant pour nous que nous quittions l'Italie pour des terres plus lointaines. Durant ce voyage, Angel retrouva son âme (de force, à cause d'une malédiction lancer par des gitans, je les massacrai tous un par un), curieusement, suite à cet incident, Angelus resta auprès de nous, même s'il désapprouvait clairement nos actions (peut-être parce qu'il n'avait pas d'autre « famille » après tout). Moi, cela m'importait peut, en fait, je n'ai jamais éprouvé un grand amour pour ce gars-là et à l'époque, j'étais beaucoup trop obsédé par la tueuse, pour m'encombrer de ce genre de menus détails. Je finis par la trouver en Chine, lors d'une sorte de révolution, je crois, je ne me suis jamais trop penché sur l'histoire humaine depuis mon changement, bref, je la trouvai et bien évidemment, me battit contre elle. Ce fut un combat épique, elle était forte et savait manier les armes, ce fut elle qui m'infligea cette cicatrice au sourcil, à l'aide de son épée. Ce qui n'empêcha pas le fait que je finis par avoir le dessus et la tua en arrachant sa carotide avec mes dents de vampire et bu son sang. Une nuit mémorable, pour un vampire sans âmes du moins (parce que bon, maintenant, j'ai une conscience, enfin une âme quoi et je dois avouer que, me remémorer cette nuit, je le fais avec moins de plaisir). Puis, suite à cet événement, nous continuions de parcourir le monde, continuant de répandre la terreur autour de nous, sans trop d'incidents notable, à part le jour où je fus capturé par les nazis, désireux de faire des expériences sur les vampires, je ne sais pas, peut être voulaient ils me transformer en arme pour la guerre ? Quoiqu'il en fut, Angel réussi à me libérer et, le vieux continent étant devenu un peu trop secoué, même pour nous, nous embarquions pour les Etats-Unis.

Ah, les USA, sympas comme pays, plein de jeunes gens peu méfiant, d'endroit à conquérir, de petites villes à piller et un grand nombre de démons, aller savoir pourquoi. Les années défilèrent à nouveau, sans que nous nous en rendions compte, tu sais lorsqu'on est immortel, le temps n'a plus d’importance. Les années soixante arrivèrent, avec son flot de hippies, nous offrant de nouvelles expériences sensorielles. En fait, quand on avale le sang de quelqu'un ayant prit certaine substances, tu peux ressentir les effets de la dites substance, mon souvenir le plus mémorable de ça fut mon passage à Woodstock ou je tua un hippie, bu son sang bien évidement et regarda ma main trembloté pendant des heures ensuites, ce qui fut particulièrement amusant (d'ailleurs ce festival fut un bien belle expérience, un vrai pique nique géant pour les suceurs de sang, ici, les humains ne faisaient encore moins gaffe que dans la rue, on pouvaient littéralement se servir ou qu'on voulaient). Les années passèrent encore, nous allions nous installer à New Yortk, une sacrée ville, ce fut là que je tuai ma deuxième tueuse. Nikki Wood était son nom, une grande jeune femme, noir avec un manteau en cuir qui devint mon trophée lorsque je la tuai, dans une rame de métro, en lui brisant la nuque. J'ai toujours ce manteau, je l'aime beaucoup, en plus de ça, il est solide, et même s'il appartient un à passé où j'étais plus violent et cruel, il fait partie de moi, de ma personnalité. Après New-York, nous parcourions de nouveau les États-Unis, moi et Drusilla, Angel nous quittant, je ne sais même plus quand, de toute façon, nous étions mieux sans lui. Évidemment, notre joyeuse errance, faite de meurtre, de sang, de chaos, nous mena sur le chemin de Sunnydale et sa fameuse bouche de l'enfer.

Entre-temps, Drusilla tomba malade, une sorte de maladie étrange qui prenait toutes ces forces, ainsi Sunnydale et la présence de la bouche de l'enfer était une destination toute trouvée, j'espérais que cela aiderait à la guérir. Ce fut donc là-bas que je rencontrai Buffy pour la première fois et que je réussi presque à la tuer. Or, ma première tentative échoua à cause de la propre mère de Buffy, Joyce Summers, qui m’assomma tout bonnement (un coup que je n'avais pas vu venir très franchement). Or, mon but premier pour une fois n'était pas de tuer la tueuse (même si j'en avais clairement l'intention) mais bel eh bien de prendre soin de ma dulcinée. En attendant, je devins le chef des vampires de la ville, en tuant le grand-maître, un vampire qui de toute façon, n'avait pas ma vision des choses (trop sérieux pas assez spontanée et amusant). Plusieurs fois, je tentai de tuer Buffy, sans grand succès, peut être parce que j'avais la tête ailleurs, aller savoir. Là-bas, nous retrouvions Angelus, qui se faisait appeler Angel, car il avait encore son âme (Angel, sérieusement, pour un vampire, j'ai toujours trouvé ça tordu comme nom, oui, je sais Spike ce n'est pas très élégant non plus, mais ça sonne toujours mieux). Quoiqu'il en soit, je réussis à guérir Drusilla en mélangeant son sang avec celui d'Angel justement, un vieux rituel, malheureusement, la tueuse s'en mêla et je finis écraser par un putain de gros machin, une espèce d'instrument là que l'on retrouve dans les églises, un orgue, je crois, quelque chose comme ça. Ce truc me brisa en deux, si bien que je me retrouva en chaise roulante (autant dire que je n'étais pas particulièrement heureux). Néanmoins, ma peine s'avéra moins douloureuse, plus acceptable lorsque Angel perdit son âme, redevenant Angelus, même s'il m'avait toujours plus ou moins agacé, au fond, je l'appréciais.

Toutefois, sa passion pour la fin du monde, sa façon de flirter avec Drusilla et ses moqueries constantes sur mon état finirent par me gaver, littéralement, j'en avais plus qu'assez de son comportement. Ainsi, recouvrant mes forces, sans le dire à personne, je fis un pacte avec la tueuse. Oui, un comportement bien étrange pour un type ayant comme passion dans la vie le meurtre des tueuses, mais je n'avais pas le choix et très sérieusement, je n'ai jamais eu envie de provoquer la fin du monde, je l'aimais moi ce monde, la mort en masse, la destruction de tout, je ne vois pas ou est l’intérêt, plus de terrain de jeux ensuite, plus de courses de chiens, plus de football, plus d'humains comme autant de repas sur pattes, non, je ne voulais pas voir tout ça disparaître. Elle m'invita dans sa maison (ou je rencontrai pour la deuxième fois sa chère mère, une gentille dame), ce fut là que nous concluions notre pacte. Si je l'aidais à vaincre Angelus, elle me permettait de quitter la ville, en gros, elle nous laissait la vie sauve, je trouvais ça plutôt honnête comme contrat et je tenus parole, parce que je suis un homme de parole, que je tiens mes engagements, qu'à bien y réfléchir, même en état plus violent dans mes actes, j'étais moins un monstre qu'Angelus. Drusilla n'apprécia pas la plaisanterie, elle n'apprécia pas le fait que je trahisse notre cher ami, que je pactise avec l’ennemie, que je fasse capoter tous les plans d'Angelus, ce qui ne m'empêcha pas de l'assommer puis de l'embarquer avec moi dans ma très chère voiture aux vitres teinté. Nous quittions Sunnydale, puis les USA, allant vers le sud, toujours vers le sud, jusqu'au Brésil.

Malheureusement, la « vie » ayant décidé de me punir un peu, le Brésil devint le théâtre de la rupture entre moi et Drusilla. Elle m'en voulait toujours, disait que j'avais un goût de cendre lorsqu'elle m'embrassait, que l'odeur de la tueuse était sur moi. Elle flirta même avec des démons, des espèces de machin dégueulasse, tout dégoulinant, avec des cornes de cerfs sur la tête. Notre couple se brisa, mais, elle déclara vouloir rester amie avec moi, non mais, quel monde cruel. Je ne voulais pas être ami avec elle, bon sang, je l'avais encore dans la peau, cela aurait été insoutenable pour moi. Je sombrai alors dans l'alcoolisme, repris la route vers Sunnydale, pour trouver une solution à mon problème. Au début, je voulus fabriquer un filtre d'amour, capturant même Alex et Willow, la petite rousse étant devenue une sorcière en herbe, cependant, je trouvai la résolution à mon problème d'une autre façon, en me battant tout bêtement, contre d'autres vampires. Et, la solution était simple au final, je devais redevenir le vampire que Drusilla avait aimé, la retrouver, la torturer, jusqu'à ce qu'elle tombe de nouveau amoureuse de moi (oui, je sais, j'avais une bien curieuse conception de l'amour à cette époque, mais déjà, je n'avais pas d'âme et puis, Dru était tout bonnement complètement cinglé, faut bien se l'avouer). Ainsi, je retournai au Brésil, non sans indiquer à la tueuse, ou ses amis se trouvaient (d'ailleurs, en y repensant, je ne sais pas trop pourquoi j'avais fait ça à l'époque, j'étais encore un monstre, et j'aurais pu laisser les gamins mourir, en mentant à la tueuse, encore maintenant, ça m'étonne un peu, mais bon, peu importe).

Ma vie de vampire aurait pu continuer tranquillement, si j'avais effectivement réussi à récupéré ma chère Drusilla, or, le destin en décida autrement et ma route retrouva celle de Sunnydale, encore une fois. Sur mon chemin, j'avais entendu une sorte de légende sur un joyau, capable de donner plus de forces aux vampires, nous permettant de nous déplacer au grand jour également, quelque chose donc, que je convoitai énormément. En compagnie d'une copine, Harmony (qui était en fait plus une sorte d'amusement qu'une véritable histoire d'amour), je cherchai le joyau sous la ville, le trouva, voulu me battre contre Buffy pour profiter de ma nouvelle force, échoua lamentablement (je n'étais décidément pas destiné à tuer la jolie blonde, maintenant, je ne le regrette pas, à l'époque, ça me faisait beaucoup rager). De plus, les choses prirent un tournant qui fut le commençant d'un changement dans ma personnalité, dans ma vie en générale. Je fus capturé par un sous-groupe de l'armée, chargé de se débarrasser des nuisibles (comme ils les appelaient, des gars comme moi en gros). Ils m’implantèrent une puce dans le cerveau, je réussis à m'enfuir de l'endroit où ils me retenaient, mais c'était trop tard, cette puce était là dans ma tête, m'empêchant de mordre les humains. J'errai dans la ville pendant un certain temps, revenant même auprès d'Harmony dans notre crypte, seulement, elle m'en chassa (ayant encore à travers la gorge, la façon d'on, je l'avais traité, peut être que je l'avais mérité, de me faire chasser), je dus au bout du compte me rendre à l'évidence, je ne pouvais m'en sortir seul. Ainsi, je finis par me réfugier chez Giles, demandant asile, en échange de quelques informations au sujet du commando qui m'avait capturé et qui avait semble-t-il, attaquer Buffy également. Je restai un certain temps chez Giles, donnant les informations voulues, puis par une drôle de compromis entre eux, je finis par atterrir chez Alex, ou je voulus me suicider. Après tout, une vie sans pouvoir cogner personne n'était pas une vie pour moi, je n'avais certainement pas envie de continuer comme ça, je préférais nettement m'enfoncer un pieu dans le cœur.

Ce que j’essayai de faire d'ailleurs, mais, ma tentative échoua (comme beaucoup de choses à cette époque), je ne sais pas pourquoi, Willow voulu absolument m'en empêcher, peut être éprouvait-elle de la pitié à mon égard. Ils me forcèrent à venir avec eux dans une mission, je ne savais quoi, histoire de me surveiller et que je ne recommence pas et ce fut durant la dites mission que je découvris que je pouvais encore cogner les démons. Je peux te dire une chose : j'étais plus que ravie de cette découverte, j'étais redevenu un prédateur sanguinaire, sauf que cette fois-ci, mes proies étaient des créatures de l'enfer, ce qui au final ne me dérangeait outre mesure, tant que je pouvais me battre, j'étais heureux. À partir de ce jour, je redécouvris un sens à ma vie, m'installa dans une crypte très conviviale, arranger par mes soins, avec un lit douillet, une télé ainsi qu'un frigo ou stocké mon sang. Je rendis service, en échange de quelques billets, à Buffy et ses amis, ce qui ne m'empêcha pas de vouloir les trahir à la première occasion. Oui, après tout, j'étais encore plus ou moins un méchant à l'époque et j'avais encore dans l'idée de tuer Buffy, d'une manière ou d'une autre. De ce fait, je passai un pacte avec une sorte de monstre créer à partir de morceaux de démons, nommer Adam, il devait m'enlever cette satanée puce et en échange, je devais séparer Buffy de ses amis pour qu'il la tue. Sauf que j’échouai, encore une fois (ça devenait une habitude à force) et ce monstre hideux voulu me tuer, ainsi, je retournai de nouveau ma veste et sauvai Giles, Alex et Willow d'un démon qui voulait les tuer (et ce fut vraiment à partir de là, que ma rédemption commença, non sans quelques loupés).

Pendant quelque temps, je retournai auprès d'Harmony, qui semble-t-il m'avait pardonner, ce qui était une bonne chose. Ensemble, nous enlevions un chirurgien afin que celui ci m'enlevât cette horrible chose dans ma tête. Malheureusement, décidément, je n'avais pas de chance, Buffy fit caboter tous mes plans, pour une fois, elle n'aurait pas dû intervenir, j'avais une puce dans la tête bon dieu (et oui bon, d'accord, le fait de l'enlever aurait fait de moi quelqu'un de dangereux à nouveau, elle n'avait sûrement pas envie de ça). Par la suite, je continuai de donner des coups de main à la bande de Buffy, je ne sais trop pourquoi à vrai dire, à Buffy elle-même aussi, notamment en lui racontant comment j'avais tué les deux tueuses. Ce fut également à cette époque que Dawn entra dans nos vies, une curieuse adolescente, qui était en réalité une clé, mais, par intervention magique, nous avions tous de faux souvenirs d'elle stocké dans nos mémoires, ainsi, elle nous donnait l'impression d'avoir toujours vécu auprès de nous, alors que c'était totalement faux. Je nouai des liens avec elle, veillant sur elle plusieurs fois alors qu'elle faisait le mur, comme une sorte de grand frère en fait, aurais-je agi autrement sans la puce ? Je n'en sais rien, sincèrement, après tout, j'avais eu plusieurs fois l'occasion de tuer la mère de Buffy et au lieu de ça, j'ai plusieurs fois pris le thé avec cette charmante femme.Quoiqu'il en soit, je veillais sur Dawn, je faisais plus ou moins partie du groupe, en tout cas, je n'étais plus vu comme un grand méchant (pour preuve, je pouvais toujours entrer chez Buffy). Or, ce fragile équilibre se brisa le jour ou Drusilla revint à Sunnydale, son retour coïncident avec ma soudaine prise de conscience : que j'étais éperdument amoureux de Buffy. Bon, à l'époque, j'étais un peu dérangé, comme tous les vampires, et avais parfois des réactions quelque peu extrêmes, ainsi, je voulus prouver mon amour à Buffy en tuant Drusilla, ce que je ne fis pas au final, mais entre-temps, je l'avais aussi enchaîné, Buffy, et ce fut certainement ça qu'elle prit le plus mal.

Drusilla repartant, quittant définitivement ma vie cette fois, Buffy et son groupe, même sa petite sœur me rejetant, je me retrouvai seul au monde, car même Harmony, n'avait plus envie de moi, encore une fois. Je pris alors contact avec un humain, un certain Warren, une sorte de génie, pour qu'il me fabrique un Buffy robot, ce qu'il fit et franchement, il était doué en la matière. Elle était presque aussi vraie que l'original et surtout elle m’aimait et j'étais tellement désespéré, que ça me suffisait, je préférais donc l'illusion à la souffrance. Néanmoins, je ne pus en profiter très longtemps, car pratiquement au même moment, je fus capturé par Gloria (une déesse démoniaque folle, venue ici pour chercher une certaine clé). Elle me tortura de longues heures durant, voulant savoir ou était la fameuse clé capable d'ouvrir toutes les dimensions, je savais ou était la clé bien sûr, savait à propos de Dawn (depuis une escapade dans la boutique de magie, avec Dawn elle-même, et la lecture des notes de Giles). Or, je ne dis mot, ne voulant en aucun cas trahir Buffy, ne voulant pas lui causer encore plus de souffrance (après tout, la pauvre, avait perdu sa mère peu de temps auparavant). Ce fut cet acte, complètement désintéresser de ma part, qui contribua à regagner la confiance de Buffy, si bien que je devint réellement un membre de leur groupe, participant même la bataille final contre Gloria, une bataille terrible, car, Buffy mourra, ce qui déchira mon cœur.

147 jours, sans voir Buffy, 147 jours où je souffris mille morts, 147 jours où je pleurai tous les soirs en buvant en buvant, pour oublier la douleur. J'aurais pu me laisser complètement sombrer, mais je devais respecter une promesse faite à Buffy : prendre soin de Dawn. Ce que je fis, en continuant à jouer le rôle du grand frère, en fait, je m'étais attaché à cette gamine et je n'aurais pas supporté que quelqu'un lui face du mal. Je continuai également à aider les amis de la tueuse, en prenant le rôle de celle-ci, c'est-à-dire en tuant des vampires et autres démons. Alors, certes, les autres m'aidaient aussi, mais, je dois dire qu'ils n'étaient pas très efficaces concernant la chasse. Buffy robot, aidait également, elle servait de leurre, faisant croire au monde que la tueuse était encore vivante, que la grande sœur de Dawn était encore vivante, car la pauvre adolescente ne voulait pas partir de Sunnydale, quitter tous ses amis pour aller vivre chez son père, ainsi Buffy robot servit de tutrice légale, se faisant passer pour un véritable humain. Elle s'en sortit mine de rien, donnant le change devant les professeurs de Dawn, ce qui était une bonne chose. Toutefois, j'avais vraiment du mal pour ma part d'être auprès de cette fausse Buffy, surtout lorsqu'elle me disait des mots d'amour, je n'étais plus dans l'illusion et, la mort de la vraie Buffy me dévorait intérieurement. 147 jours, 148 presque, or, ce 148éme jour, vit le retour de la vraie tueuse, ressuscitée par Willow (qui, je dois le reconnaître, était devenue une puissante sorcière, même si je n'aime pas trop la magie, il y a toujours des conséquences quand on lance des sorts, surtout ce genre de sorts contre nature). Or, même si je désapprouvais, je ne pouvais pas empêcher mon cœur de se gonfler de joie à la vue de Buffy belle et bien vivante, désorientée, perdue, mais vivante. Elle était revenue changer, troubler, mais pas en morte-vivante cependant, encore heureux, je ne crois pas que moi ou Danw ou même les autres, auraient supporter de devoir tuer Buffy une deuxième fois. Elle se rapprocha de moi, se confiant très souvent à moi, à ma plus grande joie, notre relation prit un nouveau tournant, que j’appréciai beaucoup. Mon amour dévorant pour elle ne cessa de grandir, jusqu'à devenir une obsession presque. Jusqu'à ce que les choses deviennent un peu plus hardes.

Un jour, suite à une dispute, je découvris que je pouvais frapper Buffy, sans avoir mal, ce qui prouvait qu'elle était revenue vraiment changer de là où elle se trouvait durant sa mort (une dimension paradisiaque selon ses dires). Pour ma défense, enfin, je ne sais pas si je peux réellement me défendre là-dessus, j'étais quelqu'un d'encore instable à l'époque, n'ayant pas d'âme, je restais une créature sans réelle conscience du bien et du mal, ainsi, je la frappai, nous nous battions souvent et ces combats finirent le plus souvent en ébats très passionnés. Notre relation prit un étrange tournant, faite de violence et de sexe, ce qui n'était pas pour me déplaire, même si j’espérais toujours plus, si j'espérais une véritable relation en fait, d'amour. Je ne sais pas, je pense que je la dégoûtais, qu'elle était incertaine, quoiqu'il en soit, elle finit par me rejeter, ce qui me fit très mal. Je tentai de la rendre jalouse, eu une aventure d'un soir avec Anya, ce qui déclencha la colère d'Alex qui voulut me tuer, au final, je réussis à faire du mal à Buffy en révélant notre relation au grand jour et suite à cela, j’essayai de me faire pardonner. Ce fut là que tout dégénéra pour de bon, ayant encore un coté monstrueux en moi, étant toujours plus ou moins sur une ligne entre la monstruosité et un coté plus humain, je me laissai emporter par ma passion et tenta tout bonnement de la violer. Si, il y a bien quelque chose que je n'arrive toujours pas à me pardonner, quelque chose qui me rongera pour l'éternité, quelque chose d'on j'ai vraiment honte, ce fut bien ça, tenter de violer Buffy fut l'acte le plus barbare de toute ma vie de vampire. Je me dégoûte moi-même, rien que d'y penser. Suite à ça, je partis de la ville, une nouvelle fois, embarquant pour l'Afrique où je trouvai un démon légendaire qui me fit passer des épreuves. Ce fut long, douloureux, laborieux, cela sembla dura une éternité, voir plus encore, mais, la récompense fut là : je retrouvai mon âme (contrairement à Angel, j'ai travaillé pour la regagner cette âme, j'ai sué sang et eau pour l'avoir, j'en ais vraiment bavé).

Eh bien, ma parole, retrouver mon âme ne fut pas de tout repos, retourner à Sunnydale ne fut pas mieux, surtout avec la Force, origine de tout le mal sur terre, en action, ce ne fut pas une partie de plaisir. Alors, oui, je perdis la tête, voyant des personnes qui n'étaient pas réellement présentes, entendant des voix, les voix de mes anciennes victimes, me harcelant, disant que je devais aller en enfer. Je ne vécus donc pas du tout bien les premiers mois avec mon âme fraichement renouveler, autant dire que j'étais mieux sans elle. Or, je l'avais retrouvé pour Buffy, pour prouver mon dévouement envers elle, pour qu'elle accepte enfin mon amour. À l'arrivée, je perdis la tête, me fis contrôler par la Force, qui me rendit aussi bestiale que n'importe quel monstre et me poussa à transformer des humains en vampires. J'étais devenus son instrument et j'étais incapable de contrôler ce fait, lorsque Buffy le découvris-je voulus même qu'elle me tut, ne voulant pas continuer sur cette voie faites de meurtres. Cependant, elle préféra m'aider plutôt que me tuer, et je fus retenu volontairement chez elle, dans sa cave, avec des chaînes pour me retenir au cas où je redevenais dangereux. Entre-temps, des tueuses potentielles arrivèrent à Sunnydale et s'installèrent chez Buffy, car un grand combat s'annonçait et, toutes les potentielles se faisaient tuer partout dans le monde, les dernières donc, décidèrent d'aller chez ma dulcinée. Dulcinée qui était donc au courant, que j'avais retrouvé mon âme, lui ayant avoué, une nuit, dans une église, alors que j'étais encore un peu perdu dans ma tête.

Grâce à Buffy, je réussis à me libérer de l'horrible influence de la force et pu redevenir globalement moi-même. Ainsi, je pus participer à l'entraînement des potentielles, prenant le rôle du méchant vampire (comme tu t'en aurais douté, après tout, c'est ce que je suis, un vampire). Ma relation avec Buffy en tout cas, s'améliora, entre nous, une véritable affection s'installa, j'étais encore très amoureux, elle peut être pas, mais, elle éprouvait tout de même une certaine tendresse, affection envers moi et au fond, je ne lui demandais pas plus, je ne voulais en aucun cas la forcé. Je ne voulais pas refaire les mêmes erreurs, son amour même s'il n'était qu'amical, suffisait à me combler de bonheur, après tout, comme je l'ai déjà dit, je ne demande rien aux femmes que j'aime, je les aime, c'est tout. En tout cas, elle éprouvait tant d'affections et de confiance surtout, envers moi, qu'elle n'hésita pas à me faire enlever cette satanée puce de ma tête, lorsque celle-ci manqua de me tuer, tant elle était déréglée. Je sais que bon nombre de personnes désapprouvaient complètement cette décision, pour commencer Giles qui ne m'avait jamais offert sa confiance, le nouvel ami de Buffy également, le proviseur Wood (qui était le fils de la tueuse Nikki Wood, que j'avais tuer bien des années plus tôt), et même les potentielles qui voyaient ainsi en moi, un véritable danger. Cela m'importait peut, car Buffy me faisait confiance et au final, c'était tout ce qui comptait pour moi. D'ailleurs, toute cette bande de gens bien-pensant, n'hésitèrent pas à trahir Buffy, lorsque je n'étais pas là, la chassant même de sa maison. Franchement, j'étais plus qu'en colère lorsque je le découvris, j'étais dégoûté, écœuré, envers ces gens qui se disaient être du côté "des gentils", comment pouvait-on trahir Buffy ? Je la retrouvai dans une maison abandonné, toute la ville était abandonner, si bien que je pus entrer sans invitation. Je la retrouvai donc et ensemble, nous nous déclarions ce que nous avions sur le cœur, je lui déclarais mon amour total, qu'elle connaissait déjà, mais je lui déclarai, sans poser aucune condition, juste je l’aimais de tout mon être et je lui fis savoir avec des mots simples, mais qui, visiblement, allèrent tout droit dans son cœur.

Nous passions la nuit ensemble, blotti l'un contre l'autre, pour nous apporter du réconfort et très sérieusement, ce fut la plus belle nuit de toute ma vie. J'en avais vécu des choses au cour de ces cent dernières années, fait des choses que je regretta ou non mais, cette nuit là, avec Buffy dans mes bras fut plus que magique, ce fut indescriptible. C'était un amour si fort, c'est un amour si fort, alors pourquoi la vie décida-t-elle de nous séparer ? Je ne savais pas, lorsqu'Angel apporta cette amulette, que celle-ci pouvait me tuer. C'était une arme, une arme capable de tuer un grand nombre d'ennemis en une seule fois, mais une arme qui ne pouvait fonctionner qu'avec un certain type de créature : un être doté d'une âme, mais non-humaine. Donc, soit moi soit Angel, ce fut moi qui devint le champion de Buffy, moi qui me sacrifia pour sauver le monde, moi qui au final gagna complètement ma rédemption par l'acte le plus désintéressé de ma vie. En cet instant, alors que l'énergie de l’amulette détruisait la bouche de l'enfer, me consumant au même moment, en cet instant, j’acceptai ma mort, en cet instant Buffy me dit trois mots que j'aurais aimé entendre depuis si longtemps, elle me déclara son amour. C'était un moment si pur, j'avais enfin gagné son amour et dans son cœur, j'aurais été l'homme qu'elle avait aimé, l'homme qui s'était sacrifié pour le monde et bon sang, je l'acceptais pleinement, j'étais même heureux ! C'est pour cela que je ne peux croire que je vis dans ce monde-ci, sans Buffy, un monde qui ne sait rien de mon sacrifice ultime, me donnant l'impression que tout ce que j'ai vécu, n'a servi a rien. L'espoir me garde en vie, l'espoir m'empêche de m'enfoncer un pieu dans le cœur, l'espoir me fait croire que tout s'arrangera. Je l'espère, sincèrement, en fait, je serais si heureux de revoir Buffy mais, aussi Dawn, Willow, Alex, et même Giles, des gens qui ont été très proches de moi au final, des gens qui me connaissaient, des gens qui savaient mon parcours, ce que j'étais devenus. Je ne perds donc pas espoir, parce que je suis Spike, parce que je suis un putain de vampire rebelle et badass, avec une âme bon sang et je continuerait de vivre, de me battre, jusqu'à la fin des temps s'il le faut, jusqu'à ce que je revois, ne serait-ce que l'ombre de son sourire ...

BEHIND THE SCREEN



Derrière ton écran

• PSEUDO :
La folle aux chats
• ÂGE :
28 ans
• TON ACTIVITÉ :
Aléatoire, quand je travail je suis moins présentes, quand je ne travail pas et bien je peux passer tous les jours ^^
• LA DÉCOUVERTE DU FORUM :
Bon, a vrai dire je me suis déjà inscrit ici y a pas si longtemps avec Xena la guerrière mais suite à une perte de motivation et d'envie, j'avais demander à ce qu'on supprime mon compte. Finalement, j'ai eu de nouveau l'envie de venir ici mais, avec un perso différent qui je dois avouer sera plus facile à jouer a mon sens.
• TON AVIS SUR LE FORUM :
 Le même que la première fois, j'aime beaucoup, c'est pour ça que j'ai eu quelques regrets d'être parti sans même commencer a rp
• PETIT MOT DE LA FIN :
Les cookies c'est fun o/ Est ce normal que ça dépasse autant ? Oo

Fiche de CaptainBen


Dernière édition par Spike le Mer 20 Avr - 2:05, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The flying men
Messages : 111
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Gérante d'un restaurant
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Sam 16 Avr - 0:45

Rebienvenue alors !!

_________________
The sisters Love
Une sœur est un cadeau pour le cœur, un ami pour l'esprit, un fil d'or au sens de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The One True King
Messages : 21
Date d'inscription : 10/02/2016
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Sam 16 Avr - 2:40

Re-bienvenue à toi, contente de te voir déjà de retour avec ce perso ! ♥

_________________
Do I ever become the hero ?
Will my star ever rise ? Will my life ever change ? Am I destined to be achievement-free forever ? I don’t need all my dreams to happen, or a bunch, or even some... Will my day ever come ? ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 10/11/2015
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Sam 16 Avr - 10:06

Chouette ♥ Je suis très heureuse de te voir de retour ! Et en plus avec un tel personnage o/ Dans un monde comme celui-ci ça va être cool o/

Hâte de te croiser en jeu ! Et courage pour ta fiche ! Si tu as des questions, comme d'habitude, n'hésites pas !

_________________

THE ELECTRIC GIRL

I'm a monster, i can't change ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 04/04/2016
Emploi : Roi (fantôme) de Camelot
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Sam 16 Avr - 13:25

Oh Spike Cute (moi j'étais dans la Team Spike à l'époque de la série ^^ )

Re-bienvenue parmi nous Bravo

_________________
Un Roi n'est rien sans un bon sorcier à ses côtés...je n'aurais jamais crû que je pourrais dire cela un jour. arctic monkeys
Merlin & Arthur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathan "conceal don't feel" Petrelli
Messages : 100
Date d'inscription : 10/11/2015
Emploi : Président du conseil.
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Sam 16 Avr - 16:55

C'est génial de te revoir parmi nous Héhé En tout cas bon courage pour ta fiche de présentation ! I love you

(Pour les codes de fiche je vais voir où est le souci...)

_________________
The flying man
Does God know what I am ? Do I ? Am I an angel or a monster ? A hero or a villain ? And why can't I see the difference ? .•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 15/04/2016
Emploi : Aucun
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Lun 18 Avr - 1:36

Merci pour les re-bienvenue Very Happy
Arthur, moi aussi j'ai toujours préféré Spike,  Angel était juste super ennuyeux, au moins Spike est amusant x)

_________________

"Blood is life, lackbrain. Why do you think we eat it?
It's what keeps you going. Makes you warm. Makes you hard. Makes you other than dead."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 10/11/2015
MessageSujet: Re: Me revoilà !   Mer 4 Mai - 19:54



Félicitation ! Votre dossier est à jour.



Fiouuuu ! J'ai touuuut lu o/

L'histoire un peu longue certes, mais très bien écrite ! Le coup de vieux et la nostalgie hein ! Du coup ça m'a remémoré plein de détails que j'avais oublié sur la série, les différents perso et tout.

Ton personnage est maîtrisé, c'est parfait, je ne peux que te valider <3

Bon jeu parmi nous, et encore une fois, contente que tu ais décidé de venir ! Ca fait un petit bout de temps qu'on ne s'était pas retrouvé sur le même forum !


Afin de finaliser ta validation, merci de passer ICI pour recenser ton avatar et ton personnage (si celui-ci appartient à une série). Si tu souhaites un métier en particulier, c'est LA que ça se passe ; merci de nous le signaler afin que le poste te soit attribué !
Il se peut que tu souhaites un lieu, un endroit bien à toi (comme une maison, ou même un lieu pour ton travail !), si tu en as besoin, n'hésite pas à faire un tour sur ce SUJET, nous prendrons soin de répondre à ta demande !
Finalement, n'hésite pas à aller demander des LIENS ou des RPS avec les autres joueurs !

Amuses-toi bien parmi nous. Love






_________________

THE ELECTRIC GIRL

I'm a monster, i can't change ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Me revoilà !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Me revoilà !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Sec Iton
» La revoilà la belle (mots de saison)
» me revoilà...
» [Android] et revoilà la boite à meuh
» Me revoilà !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Watchmen's door :: Who goes through the door ? :: Présentations :: Candidatures acceptées-
Sauter vers: