AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment peut-on être brave si on a peur de mourir ? | Bran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 09/02/2016
MessageSujet: Comment peut-on être brave si on a peur de mourir ? | Bran    Mer 10 Fév - 0:23



Brandon Stark


INTRODUCE YOURSELF

« Comment se montrer brave lorsqu'on a peur de mourir ? »
NOM & PRÉNOM :
Stark Brandon
SURNOM :
Bran
ÂGE :
12 ans
DATE & LIEU DE NAISSANCE :
L'an 290 - Winterfell
SERIE :
Game of Thrones
ORIENTATION SEXUELLE :
Écrire ici
STATUT MATRIMONIAL :
Célibataire
COMPOSITION FAMILLE :
Père : Eddard Stark (décédé) / Mère : Catelyn Stark (décédée) / Frères : Robb Stark(décédé), Jon Snow, Rickon Stark / Soeurs : Sansa Stark, Arya Stark
MÉTIER :
//
GROUPE :
The flying man

Feat Isaac Hempstead-Wright  
PHYSIQUE
• COULEUR DE TES YEUX :
Marrons
• COULEUR DE TES CHEVEUX :
Châtains
• COULEUR DE TA PEAU :
Pâle
• CARRURE (musclé, svelte...) :
Fluette
• DÉMARCHE (sensuelle, sautillante...) :
.... Très drôle.
• GESTUELLE (raide, vigoureuse, molle...) :
Bon, ça suffit ?
• TICS (sourire, claquer des doigts...) :
Me retrouver avec les yeux blancs quand j'utilise mon don … C'est considéré comme un tic ? Non ? Et bien non alors.
• STYLE VESTIMENTAIRE :
Des polaires, de la fourrure, des polaires. On s'habille chaudement à Winterfell … Winter is coming !
• POUVOIR :
Bran peut prendre possession de l'esprit des animaux et des personnes.
• À L'AISE AVEC TON PHYSIQUE ?
Non mais c'est bon ?
Crédit de tes images

IN YOUR MIND


   

WHAT'S HAPPENNED ?
 

Bran a à peine le temps de s'habituer à ses nouveaux dons qu'il se retrouve propulsé dans un monde étrange. Si cela peut paraître perturbant, l'enfant voit cela comme un nouveau départ, l'espoir grimpe doucement mais sure ment dans son cœur. Peut-être qu'ici, ils auront la technologie pour soigner ses jambes. Et si ce n'est pas le cas … Le fauteuil roulant, quelle merveilleuse invention ! Bran c'était fait à l'idée de ne plus pouvoir marché, acceptant son infirmité grâce aux dons qu'il a reçu. Mais maintenant, les choses changent et il compte bien saisir cette chance. Mais en dehors de ça, son plus grand espoir, c'est de voir sa famille revenir à la vie. Après tout, la jeune femme qui l'héberge, Elle Bishop, vient d'un monde où elle a perdu la vie. Ici rien est impossible, et le monde est en paix et en harmonie. Loin de la guerre, loin du jeux des trônes, loin de l'Hiver. Bien qu'il se sente rassuré et en sécurité, c'est également la honte qui le saisit. Le remord de vouloir rester ici pour toujours et d'abandonner ainsi ses terres et ce qu'il reste de sa famille. En agissant ainsi, il déshonore sans doute le nom de son père …. Mais est-ce si simple ? Ne peut-il pas simplement profiter de ce qu'il a ?



PSYCHOLOGIE


• SUCRÉ OU SALÉ ?
Sucré
• EAU OU WHISKY ?
Laissez moi goûter du whisky et je vous le dirais !
• CHAT OU CHIEN ?
Chien ! Mais loup, c'est encore mieux !
• JOUR OU NUIT ?
Les deux.
• VENGEANCE OU PARDON ?
... Ca se discute, selon la personne ! (Jaime !!!)
• LIBERTÉ OU JUSTICE ?
La raison et mon nom me dit de répondre Justice, mais mon cœur est séduit par la liberté.
• LOYAUTÉ OU FRANCHISE ?
Loyauté
• BEAUTÉ OU INTELLIGENCE ?
Intelligence
• CE QUE TU PENSES DE LA DOULEUR ?
Qu'on s'en passera bien. Et qu'elle ne rend pas forcément plus fort !
• DE L'ARGENT ?
Beeen …. Je suis un Stark, donc j'en ai … J'en avais. Enfin, mon père en avait … Bref !
• DE LA MORT ?
.... Qu'elle est trop présente dans ma famille.
• DE L'AMOUR ?
Il faut être vivant pour donner de l'amour.
• TA RÉACTION LORSQUE TU AS PEUR ?
En tout cas, pas de m'enfuir en courant. Je ne sais pas trop, déjà tenter de maîtriser mes émotions et réfléchir à une solution. Rester calme, parce que céder à la panique n'est jamais bon. Après c'est plus facile à dire qu'à faire.
• LORSQUE TU ES EN COLÈRE ?
Je deviens particulièrement aigrit.
• LORSQUE TU VEUX QUELQUE CHOSE ?
Une tête de loup battu et le tour est joué. Enfin pas toujours, mais parfois, ça marche.

CARACTÈRE

• TA PLUS GRANDE QUALITÉ ?
Mon intelligence
• TON PLUS GRAND DÉFAUT ?
Mon pessimisme
• TA PLUS GRANDE FAIBLESSE ?
Mon infirmité
• TA PLUS GRANDE FORCE ?
Le don de possession d'esprit
• TON CARACTÈRE (adjectifs principaux ou rédigé) :
Bran est un enfant calme et posé, plein de bonnes volontés. Constamment, il cherche à faire honneur à son nom, à sa famille. Rêveur, il aime particulièrement les histoires de la Vieille Nan. Passionné par les légendes de Fantasy, le passé de Westeros et Essos, et même par les marcheurs blancs. Plus les histoires sont sombres et glauques, plus il les aime, partagé entre peur, dégoût et excitation. Un monde auquel il n'appartient pas, mais où, dans son imagination surréaliste, il en devient l'héro principal. Son plus grand rêve est de devenir un des chevaliers honorables et courageux qu'il voit dans les livres. De ce fait, il s'entraine tous les jours avec ses frères, que ce soit à l'épée, à l'arc ou autre, sous le regard vigilent de son père. Le plus important est d'être sa fierté … Mais cela ne se passe jamais comme prévu, il s'avère que l'enfant n'est pas aussi doué au combat qu'il ne le souhaiterait. Bien qu'il ait tout le temps d'apprendre, Arya, sa jeune sœur est bien plus habile que lui, ce qui se termine souvent en crie et en chamaillerie.

Tout de même plus posé que la fougueuse Arya, les deux restent proches, leur peu de différence d'âge y est pour beaucoup. La complicité est présente, surtout pour les farces. Pourtant Bran n'a pas besoin de présence pour s'amuser, en fait, il ne tient pas en place et part souvent en vadrouille à Winterfell. Insouciant et inconscient,il grimpe sur toutes les parois qu'il trouve, agile dans ses mouvements, que ce soit solide, glissant ou peu épais. Qu'il fasse beau, qu'il neige ou qu'il pleuve, Bran a le goût du risque. Il sait qu'il ne tombera pas.

Il n'est jamais tombé, on l'a poussé.

Depuis qu'il est devenu infirme, son comportement à changé. Ayant des difficultés à accepter sa nouvelle situation, Bran est devenu plus aigrit et pessimiste que jamais. Soutenu par son frère Robb avec qui il est très proche, il n'a pas hésité à lui dire qu'il aurait préféré mourir plutôt que de vivre ainsi. Malgré que cette réflexion ait chagriné son frère, Bran n'en a jamais démordu. La preuve, c'est lui qui est en vie, devant assister à la mort de sa famille. Lui qui a du quitter et abandonner Winterfell. Néanmoins capable de prendre des décisions importantes, il apprend doucement la patience, exerçant son don avant de penser à retrouver ce qui reste de sa famille ou apporter une aide quelconque. Le danger constant dans lequel il vit le force à faire preuve de courage et de laisser douleur et peur de côté. La raison et la sagesse avant tout, mais parfois, il faut laisser place à l'action.


Fiche de CaptainBen
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 09/02/2016
MessageSujet: Re: Comment peut-on être brave si on a peur de mourir ? | Bran    Mer 10 Fév - 0:24





YOUR HISTORY

« Ce n'est qu'à l'heure de la mort qu'on peut être brave »
Bran est né à l'an 290. Fils de Ned Stark, Seigneur du Nord et de Catelyn Stark. Loin d'être fils unique, l'enfant vient d'une grande famille. Robb et Jon, ses frères ainés, Sansa, sa sœur aînée, puis Arya sa sœur cadette, et enfin Rickon. Contrairement à eux, il s’intéresse de trop près aux histoires lugubres de la Vieille Nan. Rêveur, il aime par dessus tout les livres et légendes des chevaliers honorables d'antan, des cruels Marcheurs Blancs au delà du Mur, ou alors de la Dynastie Targaryen, de leurs dragons. Aventurier dans l'âme, Bran ne tient pas en place. Toujours à grimper de partout, malgré les inquiétudes et interdictions de sa mère. Bran s'entend merveilleusement avec l'ensemble de sa famille, son attitude diffère selon la personne, où l'affinité est différente. Quand il a besoin de calme, c'est vers Sansa, quand il veut de l'attention, c'est Robb, les jeux c'est pour Arya, Robb et Jon pour les entraînements, enfin Rickon quand il veut jouer au grand frère. La tendresse est plus avec ses parents, tout comme l'autorité. Par dessus tout, Bran veut honneur à son père, être digne de son nom, et devenir un grand chevalier, présent pour Winterfell.

Tout cela, c'est son rêve. Puis vient la réalité. Bran est beaucoup moins doué qu'il ne le souhaiterait. Son père et Robb rient souvent en lui intimant d'être patient, il a tout le temps de progresser. S'il est d'accord avec le fond, dans les formes, il s'avère qu'Arya ne cesse de la narguer, parce qu'elle se débrouille mieux que lui autant avec un arc qu'au combat avec les épées de bois. Battu par une fillette. Son orgueil en prend un coup. Généralement, cela se termine en grands cries, courses poursuites dans la forêt de Winterfell, sans que qui ce soit ne puisse les en empêcher.

Le quotidien poursuit son cours, jusqu'à ce fameux jour. Un membre de la garde de nuit a déserté, acte puni de mort. Les justifications de l'homme laisse l'enfant cloué sur place. L'hiver vient, les marcheurs blancs. Sa famille le rassure en lui disant que ce n'est que superstitions et légendes, mais Bran a toujours un doute, trop familier des histoires de la vieille Nan. Par dessus tout, il ne comprend pas pourquoi son père se doit d'exécuter le déserteur. Celui qui prononce la sentence doit par la même occasion l'exécuter, c'est une question d'honneur, le regarder dans les yeux et écouter ses dernières paroles. Plus facile à dire qu'à faire, n'est-ce pas ? Ne pas tourner les yeux, Père le regarde, alors il ne doit pas tourner les yeux. Horrifié, il voit la tête rouler sur le sol, mais ne bouge pas. Un long frisson le parcours. Comment se montrer brave si on a peur de mourir ? Ned lui répond que lors de la mort est la seule où l'on puisse se montrer brave. Bran ignore encore à quel point cette phrase va le hanter.

C'est peu après cet incident que les louveteaux sont trouvés. Le compte est bon pour chaque enfant des Stark. C'est un présage, se dit Bran en serrant le sien dans ses bras. Suppliant son père et grâce à l'appuie de Jon, ils peuvent les garder à la condition que chacun s'occupe de son loup, sans s'en remettre aux parents. Il acquiesce vigoureusement la tête.

Le temps passe et chacun évolue avec son loup. Le sien le suit de partout, mais il ne lui a toujours pas trouvé de nom.

La nouvelle fait le tour de Winterfell. Bran court le long du sommet d'un muret humide et élevé avant de sauter sur le sol, sous le regard médusé de son frère ainé, Robb.

« Bran !! Combien de fois il faudra te dire qu'il est dangereux de grimper de partout comme ça ? Si Mère te voit ... »

« Le roi !!! C'est vrai que le roi arrive ? » le coupe Bran, ignorant totalement les propos de son frère.

Robb soupire de lassitude et s'avoue vaincu. Il acquiesce d'un signe de tête et pose la main sur son crane.

« Oui c'est vrai, le roi est en route, ainsi que sa famille. Promet moi que tu ne te feras pas remarqué. »

« Il y aura des chevaliers ? »

Parfois, Robb a l'impression qu'ils ne suivent pas la même conversation. Mais il vaut peut-être mieux s'inquiéter du comportement d'Arya que celui de son jeune frère. Un léger sourire étire ses lèvres.

« Des chevaliers comme tu les aimes. De quoi t'impressionner. » s'amuse-t-il en voyant Bran ouvrir la bouche, admiratif.


***

« Tu es en retard ! »
« Ben toi aussi »

Un regard de leur mère suffit à faire taire Arya et Bran qui se chamaillent, alors que la diligence royale arrive.

Bran est complètement admiratif devant Jaime Lannister. Il se fiche des rumeurs qu'il entend sur lui, il suffit de le voir pour comprendre qu'il représente les héros de légende qu'il aime. Il en a le physique, le maintient. S'il n'était pas aussi figé, il lui demanderait très certainement de sortir son épée et de faire une démonstration. Bran sent l'excitation et l'enthousiasme grimper en lui. Mais ses émotions ne franchissent ni ses lèvres, ni son corps. Il doit rester tranquille, bien qu'il ne se gêne pas pour montrer ses muscles, lorsque le roi le lui demande. Par ailleurs, il est un peu crispé par le côté bourru de Robert Baratheon et ne peut s'empêcher un petit regard vers Jon, comme s'il s'attendait à ce que ce dernier lui explique qu'il ne s'agit là que d'une mascarade. Il ne le fait pas.

Les jours passent et si Sansa n'a de yeux que pour Joffrey qui peut devenir son futur fiancé, Bran et Arya ne sont pas du même avis. Discrètement, les deux enfants s'amusent à faire des imitations du blond qui leur est antipathique. Son père c'est vu offert la possibilité de devenir la Main du Roi. Le cœur de Bran bondit de fierté. Ca, c'est son père ! A lui !! La seule chose qu'il n'a pas prévu c'est que pour se faire, Ned Stark doit quitter Winterfell pour rejoindre Port Réal. Autrement dit bien loin de leur terre natale. Cette perspective ne l'enchante guère. Il n'a pas envie de se séparer de son cher père. Et sa mère a l'air d'être du même avis que lui. Le Seigneur de Winterfell prend donc le temps de réfléchir avant de donner une réponse définitive. Mais s'il doit accepter alors … Bran a bien l'intention de venir avec lui. L'enfant n'est jamais resté autant vers son père que les jours qui suivent cette nouvelle, particulièrement collant, des petits sous entendu par ci, par là. Traverser le monde, découvrir ce qui se cache en dehors des frontières de Winterfell, devenir un futur héro de légende.

Encore une fois, ce n'est qu'un rêve, la réalité est toute autre. Pour changer et malgré l'interdiction de sa mère, Bran est occupé à grimper le long d'une tour, lorsque des bruits curieux attirent son attention. La sagesse aurait voulu qu'il redescende immédiatement, mais la curiosité d'un enfant n'a pas de limite, tout comme l'inconscience du danger. Alors il s'approche, il s'approche encore jusqu'à se hisser doucement contre la fenêtre. Là, le choc est grand. Jaime Lannister en pleine liaison avec sa jumelle, la reine Cercei. Quelque chose se casse. Dans son esprit enfantin il ne voit que la déception face à un idole corrompu mais ne saisit pas l'importance et le danger de la situation. Encore moins les conséquences désastreuses qui peuvent survenir si jamais il parle.

Tout se passe trop vite. Bien évidemment, peu discret, il est rapidement découvert. La reine panique alors que Jaime semble maitriser la situation, s'approchant de lui en le soutenant, lui demandant son âge. La jeunesse de Bran n'a pas freiner l'acte immonde de Jaime Lannister. Alors qu'il tombe de la tour, en une fraction de seconde, il voit sa vie défiler. Bran peut encore entendre la voix de son père lui dire qu'il n'y a qu'à l'heure de sa mort qu'on peut être brave.

Sois brave.

Fais lui honneur, soit brave.


Il a peur de mourir, mais il est brave.

Doucement, Bran ferme les yeux. La douleur se répand dans tout son corps. Elle est tellement brusque et forte que son esprit n'arrive pas à suivre. Le petit brun tourne de l'oeil, ses pensées disparaissent, puis c'est le vide, le néant.


***

Un monde étrange, loin de la réalité où le temps n'a aucun impact. Son corps est pour le moment éteint, il en a conscience, mais son esprit est en éveil, explorant le monde comme il le souhaite depuis toujours. Le monde est en suspend, laissant à Bran le soin de découvrir les mystères, des énigmes qu'il n'est pas encore capable de comprend. Le passé, le présent, l'avenir, le côté mystique, les anciens dieux, les dragons, et surtout, la corneille. Quelques détails sont notables, l'importance n'est pas encore saisissante, mais Bran sait qu'il ne doit pas les oublier.

Peu à peu, le temps reprend son cours, Bran peut revoir sa chute. Inconscient de la durée de son sommeil, il ouvre enfin les yeux.

La première chose qu'il remarque, c'est la présence de son loup sur son lit. Il a bien grandit. Cependant, il n'a pas le temps de s'interroger. La deuxième chose qu'il ressent, c'est la lourdeur de son corps. Doucement, il lève les bras, engourdis, mais le reste de son corps ne suit pas le mouvement.

Indécis, il est incapable de comprendre les larmes de sa mère, de ressentir les léchouilles de son loup, ou la voix inquiète de Robb. Tout ce qu'il voit, c'est que son corps ne lui répond plus. Le retour à la réalité est brutal, tout comme les informations qu'il doit encaisser. Infirme. Il a perdu l'usage de ses jambes, les filles et son père sont partis à Port Réal, Jon a rejoint la garde de nuit. La solitude le pèse et ne le quitte pas malgré les journées qui s'épuisent.

« J'aurais préféré mourir » dit-il une fois à Robb.


Pourtant, il n'a pas le choix de se reprendre. Robb lui demande ce qu'il c'est passé. Mais il ne veut répondre, il ne le peut. Si sa mémoire lui fait défaut, il ne lui reste que des réponses imagées, comme un lion d'or qui lui rugit dessus.

Alors qu'il voit son avenir réduit à néant, Tyrion Lannister lui apporte un peu d'espoir ainsi que les plans pour construire une selle adapté à son infirmité et à son cheval. Il n'a pourtant pas le temps de témoigner sa gratitude, Tyrion est parti. Bran ne peut se sentir indéfiniment seul, Eté, son loup à qui il a enfin trouvé un nom, reste 24h/24 avec lui.

Les évènements s’enchaînent. Sa mère qui est partie rejoindre leur père, Robb qui prend ses responsabilités en tant que nouveau dirigeant du Nord en l'absence de leurs parents, une sauve à Winterfell, Hodor qui s'occupe de lui et le plus difficile … La mort de Lord Eddard Stark. Bran le savait avant même qu'on le lui dise. Dans ses songes, la corneille lui a fait apparaître son père en rêve pour un dernier message d'adieu. Depuis ce jour, Bran n'est plus le même. Son cœur n'est qu'un trou béant, l'enfant c'est d'avantage refermé sur lui même, aigrit et pessimiste.

La guerre commence. Arya est portée disparue, peut-être morte elle aussi, Sansa est entre les mains de cet horrible Joffrey Baratheon, ce roi monté sur le trône après la mort « accidentelle » de son père durant une chasse. Robb est parti venger leur père. Lui, il est seul, essayant tant bien que mal de gérer Winterfell. Bien que jeune, Bran a toujours été intelligent, vif d'esprit et stratège. Mais cela ne suffit pas à empêcher la guerre de forcer la frontière de ses terres. Theon les a trahit. Forcé de quitter Winterfell et d'abandonner le peuple détruit, il n'a d'autre choix que de s'enfuir avec Rickon et ses protecteurs au delà du mur. Tout abandonner pour acquérir d'avantage et revenir en force. C'est le but !

La magie de Bran s'éveille de plus en plus. Bientôt, il découvre la capacité de pouvoir posséder l'esprit des humains comme des animaux. C'est ce qui lui servit pour protéger Hodor ou pour sauver la vie de Jon qui n'était qu'à quelques pas de lui. Tout le monde le croit mort, en le rejoignant, il aurait enfin pu se sentir protéger. Mais tout n'était pas si simple, il ne peut pas le mettre en danger. C'est mieux pour Jon qu'il ne sache rien. Alors Bran prend sur lui et part de son côté, laissant Jon inconscient des quelques mètres qui les séparaient. C'est difficile mais nécessaire. Ce n'est pas son seul sacrifice, il lui faut se séparer de Rickon ainsi que d'Osha et reste avec Hodor, Jojen et sa sœur. Encore une fois, il subit la douleur de perdre un être cher, Jojen, lui qui était comme lui, le plus à même à le comprendre.

Mais Bran réussit à retrouver la corneille. Son apprentissage va pouvoir commencer. Après tout, comme lui dit son formateur, il ne pourra plus jamais remarcher, mais il pourra voler. Plein de mystères …. Dont il n'obtient pas la réponse, ses petits plans troublés lorsqu'il est prit dans une faille, qui l'emmena dans un nouveau monde.

BEHIND THE SCREEN



Derrière ton écran

• PSEUDO :
Captain Bae
• ÂGE :
25 ans
• TON ACTIVITÉ :
Comptable
• LA DÉCOUVERTE DU FORUM :
//
• TON AVIS SUR LE FORUM :
//
• PETIT MOT DE LA FIN :
//

Fiche de CaptainBen



Dernière édition par Brandon Stark le Sam 20 Fév - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The flying men
Messages : 111
Date d'inscription : 11/02/2016
Emploi : Gérante d'un restaurant
MessageSujet: Re: Comment peut-on être brave si on a peur de mourir ? | Bran    Lun 15 Fév - 18:33

Bienvenue

_________________
The sisters Love
Une sœur est un cadeau pour le cœur, un ami pour l'esprit, un fil d'or au sens de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathan "conceal don't feel" Petrelli
Messages : 100
Date d'inscription : 10/11/2015
Emploi : Président du conseil.
MessageSujet: Re: Comment peut-on être brave si on a peur de mourir ? | Bran    Dim 21 Fév - 13:50



Félicitation ! Votre dossier est à jour.



"Me retrouver avec les yeux blancs quand j'utilise mon don … C'est considéré comme un tic ? Non ? Et bien non alors." ..... xD

J'ai envie de câliner ton petit Bran, il est vraiment trop chou. *câline, du coup* J'aime bien les petites notes d'humour que tu mets un peu partout concernant son infirmité (et puis le whisky, le fameux. xD Si Ned te surprend à picoler, ça va barder, infirme ou pas. Arrow).
J'ai trop ri avec Bran et Arya qui imitent Joffrey. xDD Tu me tues, mais tu le sais déjà !
Tu arrives vraiment bien à doser l'humour et tous les côtés touchant du personnage, de son histoire et de sa psychologie. ♥️ Je valide avec plaisir (de toute façon je sais d'expérience que tu le joueras très bien What a Face ). Tu as fait fondre mon coeur de Papou. Hug


Afin de finaliser ta validation, merci de passer ICI pour recenser ton avatar et ton personnage (si celui-ci appartient à une série). Si tu souhaites un métier en particulier, c'est LA que ça se passe ; merci de nous le signaler afin que le poste te soit attribué !
Il se peut que tu souhaites un lieu, un endroit bien à toi (comme une maison, ou même un lieu pour ton travail !), si tu en as besoin, n'hésite pas à faire un tour sur ce SUJET, nous prendrons soin de répondre à ta demande !
Finalement, n'hésite pas à aller demander des LIENS ou des RPS avec les autres joueurs !

Amuses-toi bien parmi nous. Love






_________________
The flying man
Does God know what I am ? Do I ? Am I an angel or a monster ? A hero or a villain ? And why can't I see the difference ? .•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Comment peut-on être brave si on a peur de mourir ? | Bran    

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment peut-on être brave si on a peur de mourir ? | Bran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] comment peut on ecouter une radio en streaming ??
» Comment peut ton creer un livre ?
» Un vampire peut-il mourir de faim ?
» [résolu] Comment transférer un SMS ? :-/
» [INFO] un SMS ou Facebook peut bloquer WP7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Watchmen's door :: Who goes through the door ? :: Présentations :: Candidatures acceptées-
Sauter vers: